topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Breaking News : ARIB.INFO PASSE EN MODE VACANCES POUR LA PÉRIODE ESTIVALE : Comme chaque année, La Rédaction d'ARIB.INFO lève le pied durant les mois de juillet et août avant de redémarrer à fond début septembre. La Rédaction reste toutefois attentif à l’actualité et, comme vous pourrez le constater, ne vous laissera pas sans Info cet été. Le flux d'actus sera juste moins dense qu'à l'accoutumée. Alors restez connecté ! Toute La Rédaction en profite pour vous souhaiter d'agréables vacances. [@rib News, 05/07/2019] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Bujumbura s’insurge contre une réunion sur le Burundi prévue vendredi à Bruxelles Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

PANA, 17 octobre 2017

Burundi : Tension croissante à l’approche d’une rencontre internationale sur le Burundi

Bujumbura, Burundi - Une rencontre internationale est prévue le 20 octobre prochain, à Bruxelles, en Belgique, sur la « situation socio-politique au Burundi » où des voix hostiles la réduisaient mardi, à une initiative « néocolonialiste, sans lendemain». [Photo : L’euro député Louis Michel (g) et l’avocat du barreau de Bruxelles Bernard Maingain (d) ont été la cible d’un éditorial virulent de la radio d’Etat burundaise.]

La situation socio-politique au Burundi préoccupe toujours la communauté internationale, plus de deux ans après les élections controversées et émaillées de violences de 2015, contre l’avis des autorités burundaises qui soutiennent que le calme et la sécurité ont fini par se rétablir sur l’ensemble du territoire national.

Un avis contraire est généralement mal perçu à Bujumbura où des marches-manifestations emplissaient les rues de la capitale, samedi dernier encore, pour crier haro sur la prochaine réunion de Bruxelles et ses initiateurs.

Ce mardi, un éditorial de la radio d’Etat burundaise a relayé la colère envers l'influent député européen d’origine belge, Louis Michel, et l’avocat du barreau de Bruxelles, Bernard Maingain.

Les deux ressortissants de l’ancienne puissance tutrice du Burundi ont été accusés d’être les principaux instigateurs de la prochaine réunion dirigée «contre le Burundi et ses dirigeants» qui ne comptent pas y participer, ni se faire représenter à un niveau ou à un autre.

L’éditorial a soutenu que la date de la réunion n’avait pas été choisie au hasard par les organisateurs puisque les Burundais commémoreront, le lendemain, le 24ème anniversaire de l’assassinat du héros de la démocratie, l’ancien président de la République, Melchior Ndadaye.

A cette date, «les Burundais vont pleurer le héros de la démocratie, pendant que Louis Michel, Bernard Maingain et leurs acolytes burundais seront en train de se marrer quelque part», s’est avancé l’éditorialiste.

Des activistes des droits de l’homme et des leaders politiques burundais en exil en Belgique font partie des organisateurs de la réunion controversée de Bruxelles sur le Burundi.

Ce «camp du déni des réalités» est encore accusé de s’engager dans une course effrénée contre la montre au moment où la décision du Burundi de se retirer de la Cour pénale internationale (CPI) sera effective le 27 octobre prochain.

Toutefois, «ils veulent récupérer une situation qui leur échappe» car, de l’avis de l’éditorialiste, l’essentiel est que «l’Afrique, toute entière», soit derrière le Burundi, sa souveraineté, ses structures judiciaires et ses dirigeants.

Le 29 septembre dernier, deux résolutions s’étaient télescopées au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, celle des Africains voulant que la justice burundaise ait la primauté sur le droit international pour entendre les crimes supposés contre l’humanité, les crimes de guerre et de génocide ayant jalonné la crise politique de ce pays des Grands Lacs.

La résolution a été adoptée en même temps que celle des Européens, une première qui a ouvert le débat sur leur mise en application possible et effective, dans une telle dualité.

La Belgique fâche encore à Bujumbura pour avoir pris le leadership des sanctions de l’Union européenne et principal partenaire technique et financier traditionnel, jusqu’à l’ouverture d’un dialogue inclusif et sincère entre tous les protagonistes de la crise burundaise.

Les effets de telles sanctions sur un pays sans ressources autres que le café n’ont pas tardé à se faire sentir sur tous les aspects de la vie nationale, comme la rareté des devises fortes pour importer les produits stratégiques, notamment le carburant, le médicament ou encore des pièces de rechange, déplorent les milieux d’affaires à Bujumbura.

 

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher