topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
La crise politique sépare des familles pour les fêtes de fin d'année au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Société

Deutsche Welle, 27.12.2017

Au Burundi, des familles, séparées suite à la crise politique, doivent fêter noël à distance. Les réseaux sociaux aident parfois mais ne peuvent pas tout dans cette période particulière.

Depuis le début de la crise politique au Burundi, des familles sont séparées par l'exil de certains des leurs. En cette fin décembre elles doivent célébrer les fêtes de fin d'années à distance, avec l'aide des réseaux sociaux.

Des réseaux bien utiles mais qui ne remplacent tout de même pas la présence physique d'un proche. C'est le cas par exemple pour la famille Ikurahabi André, dans le nord de la capitale Bujumbura.

Habitants du quartier Ngangara 4, plusieurs de ses membres se sont réunis dans un bar pour célébrer noël. Mais malgré les réseaux sociaux, l'absence de cinq des leurs, partis pour l'occident, laisse un vide difficile à combler. "Il faut communiquer, il faut au moins avoir un smartphone pour envoyer un message par WhatsApp, Facebook, Twitter, Instagram", explique Willy Niyonkuru, le cadet de la famille. 

"Mais tu as envie de les rencontrer, de partager un verre, ce n'est pas possible d'envoyer un verre dans un téléphone, dans un WhatsApp !", poursuit-il.Pour lui, il manque un élément essentiel dans les échanges: la proximité et la chaleur humaine en famille.

"Quand vous êtes à côté de quelqu'un, face-à-face, on ressent que vous partagez la même chaleur, que vous êtes ensemble, vous pouvez directement échanger vos soucis", développe Willy Niyonkuru. "Mais quand vous écrivez un texto, ça prend un moment à la personne qui le reçoit de réfléchir 'qu'est-ce que je vais répondre à Willy !" 

Réseau défaillant

Pour Joseph Désiré Tuyihaye, le smartphone lui permet souvent d'oublier la distance qui le sépare de ses grands frères qui sont à l’étranger. Il fait le tour des applications dans son téléphone pour mieux célébrer les fêtes de fin d'années, dans la joie, sans nostalgie ni angoisse. "Tout dépend des réseaux, souvent ils sont interrompus mais quand ils sont bons, on se voit, on échange. Il n'y a plus de nostalgies, on s'envoie des selfies, des vidéos comme si on était ensemble. Seule la présence physique manque. Mais les réseaux sociaux et les connexions sont une bonne chose".

Une bonne chose, sauf quand les familles séparées se heurtent aux coûts élevés et à la mauvaise qualité des réseaux de communication téléphonique. Un réel problème à surmonter pour beaucoup avant de pouvoir établir une relation à distance. 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher