topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Pour le fil complet des informations : Cliquez sur « Toute l’actualité » [Menu de gauche] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Au Burundi, le pouvoir menace les adversaires du référendum Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

Deutsche Welle, 10.01.2018

 Un mois après le lancement de la phase explicative du référendum constitutionnel, les opposants soupçonnés d'appeler à voter Non sont sous la pression du camp du Oui. La coalition Mizero y'Abarundi lance l'alerte.

Les accrochages rapportés dans certaines localités du Burundi opposeraient les militants du parti présidentiel, le CNDD-FDD à ceux affiliés à la coalition de l'opposition Mizero y'Abarundi, présidée par le Député Agathon Rwasa. Celui-ci est hostile à la révision de la constitution.

Agathon Rwasa et ses partisans se voient reprocher de militer contre le Oui au référendum constitutionnel et doivent faire face à des arrestations. Une vingtaine d'opposants auraient été interpelés.

Mais pour Agathon Rwasa, ces arrestations reposent uniquement sur des soupçons. "On soupçonne que nos membres ne seraient pas d'accord avec le changement de la constitution", explique-t-il.

Des opposants "pourchassés"

"Ça se base justement sur la haine que les membres du parti au pouvoir ont développée contre les militants de la coalition Mizero y'Abarundi", dénonce Pierre-Célestin Ndikumana, le président du groupe parlementaire de la coalition de l'opposition Mizero y'Abarundi. 

Selon lui, il s'agit d'une "intolérance politique. Avant même d'entendre quelqu'un, ils ont déjà présumé qu'il va voter non. Et avec ça, les membres de la coalition Mizero y'abarundi et qui y croient fermement sont en train d'être pourchassés", ajoute-t-il..

La Deutsche Welle a contacté des proches de personnes arrêtées qui sont visiblement inquiets. Ils déplorent les emprisonnements des leurs et réclament leur libération.

Une campagne précoce ?

Même dans le camp des défenseurs du référendum, des voix s'élèvent contre les arrestations d'opposants, à l'instar de Gilbert Becaud Njangwa, le président de l'Observatoire national des élections, membre par ailleurs de la commission ayant proposé les amendements de la constitution.

Celui-ci dit déplorer les arrestations mais estime qu'il est encore tôt de faire campagne pour ou contre la révision de la constitution. 

En principe, explique-t-il, "la campagne en faveur du oui ou du non n'est pas encore déterminée". À en croire Gilbert Becaud Njangwa, il ne s'agit pour l'instant que d'une campagne d'explication des nouvelles dispositions contenues dans le nouveau perojet de constitution."

La mise en garde de Nkurunziza

Gilbert Becaud Njangwa ajoute que la commission souhaite voir les Burundais voter Oui ou Non selon l'importance qu'ils attribuent au projet de loi fondamentale.

Pourtant les choses ne paraissent pas aussi simples si on tient compte des propos du président burundais. En effet, Pierre Nkurunziza a avertit il y a quelques jours que "s'opposer au référendum constitutionnel, c'est franchir la ligne rouge".

Une déclaration faite lors du lancement de la campagne d'explications. En conséquence, tous les officiels appellent à voter Oui au référendum.

Par Antéditeste Niragira

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher