topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : la radio confrontée à diverses contraintes à l'ère numérique Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Société

@rib News, 16/03/2018 – Source Xinhua

La radiodiffusion burundaise est confrontée aujourd'hui à diverses contraintes, en l'occurrence celle liée à l'ère numérique, a reconnu vendredi le président et représentant légal de l'Association Burundaise des Radiodiffuseurs (ABR), Onésime Harubuntu (photo).

S'appuyant sur des statistiques de l'Union Internationale des Télécommunications (UIT), M. Harubuntu a indiqué qu'en 2011, seulement 1,1% des Burundais avaient accès à l'internet.

Sur le palmarès des défis des médias audiovisuels burundais, en dehors de la migration de l'analogique vers le numérique, M. Harubuntu a cité également la précarité économique, la difficulté de mesurer leurs audiences, la précarité de l'emploi et le niveau de professionnalisme des journalistes particulièrement dans la tranche des jeunes débutant la carrière journalistique.

"La population burundaise, à l'heure de la mondialisation, a besoin d'une information diversifiée, fouillée et respectant les règles de l'art. Ces missions, quoique nobles en elles-mêmes, ne seront jamais atteintes si les radios burundaises n'ont pas les moyens pour s'équiper, pour former les journalistes et pour arriver sur le terrain de l'information", a-t-il souligné, dans une allocution prononcée à l'occasion des célébrations de la Journée mondiale de la radio.

Pour relever ces défis, M. Harubuntu a appelé le gouvernement à accorder "diverses facilités" professionnelles aux médias via notamment la mise en place d'un "fonds d'aide aux médias".

Il a demandé aussi aux partenaires techniques et financiers (PTF), de "venir en appui" aux radios burundaises tant publiques que privées, afin de les aider à remplir leurs missions de construction d'un Etat burundais "démocratique et prospère".

Néanmoins, a-t-il noté, un audit des médias audiovisuels burundais réalisé par l'ABR en 2014, a montré qu'à l'époque, 45% de ces médias avaient un site d'internet, 36% annonçaient un "streaming live", 36% avaient des "podcast" et 20% proposaient au moins 3 supports numériques de diffusion.

Les Associations des Professionnels des Médias (OPM) au Burundi ont organisé vendredi une cérémonie ad hoc dans les enceintes de la Maison de la Presse du Burundi (MPB), pour marquer la Journée mondiale de la radio, la première fois dans le pays.

Normalement, la Journée mondiale de la radio est célébrée le 13 février de chaque année depuis 2011 à l'initiative de la 36ème session de la Conférence générale de l'UNESCO, et, pour sa part, l'Assemblée générale des Nations Unies du 14 janvier 2013 a adopté cette date parce que celle-ci coïncidait avec celle de la création de la radio des Nations Unies intervenue le 13 février 1946.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher