topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

ALERTE - REMANIEMENT MINISTÉRIEL AU BURUNDI : A moins d'un mois du référendum contesté du 17 mai, le président Pierre Nkurunziza a effectué ce jeudi 19 avril un remaniement qui a fait tomber des têtes, et non des moindres. [@rib News, 19/04/2018] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Afrique de l'Est : Nouvelles normes pour la commercialisation des céréales Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Economie

@rib News, 11/04/2018 – Source Xinhua

La commercialisation des céréales et des légumineuses dans la région de l'Afrique de l'Est sera soumise à de nouvelles normes dès juin prochain pour réduire les maladies qui s'attaquent à ces cultures dans la région, a annoncé mercredi à Bujumbura Yves Barutwanayo, représentant de l'antenne burundaise du "Conseil des Céréales et des Légumineuses d'Afrique de l'Est" (EAGC).

Ces nouvelles normes, chiffrées à onze à ce jour et revêtant un caractère "contraignant", permettront de s'attaquer "frontalement" à l'aflatoxine, une des maladies récurrentes frappant régulièrement les céréales et les légumes dans cette région d'Afrique de l'Est, a déclaré M. Barutwanayo au cours d'une réunion d'EAGC dans la capitale burundaise.

A ce jour, l'EAGC couvre dix pays : Burundi, Kenya, Ouganda, Rwanda, Tanzanie, Zambie, Malawi, Soudan du Sud, République Démocratique du Congo (RDC) et Ethiopie.

Ces nouvelles normes sont destinées particulièrement à protéger les grains de mais et de riz blanchi, les haricots secs, le soja sec, ainsi que les farines de mais, de blé et de sorgho dans ces pays couverts par l'EAGC, selon M. Barutwanayo.

Les aflatoxines contenues dans la moisissure qui attaquent les aliments constituent également une "préoccupation des autorités sanitaires au sein de l'espace régional couvert par l'Afrique de l'Est", car elles causent des "maladies graves comme cirrhoses du foie" et "sont aussi à l'origine de certains cancers", a-t-il expliqué.

Ces aflatoxines occasionnent surtout un retard de croissance chez les enfants de moins de 5 ans, et détruisent le système de défense immunitaire des êtres humains ; et, a-t-il ajouté, s'attaquent aussi à des animaux qui consomment les aliments infectés.

Les mauvaises pratiques culturales et la mauvaise conservation des récoltes, a-t-il révélé par ailleurs, sont également à l'origine des moisissures renfermant des aflatoxines.

De son côté, le directeur exécutif de l'EAGC, Gérard Masila, a plaidé que l'adoption et l'application de ces nouvelles normes sont une bonne opportunité pour "réhabiliter" les agriculteurs de cette région d'Afrique de l'est, avec, en perspective, des visées pour leur faire "accéder à des meilleurs marchés et des produits céréaliers de haute qualité".

Le nouveau classement des normes, a-t-il affirmé en outre, va permettre aussi l'accroissement du commerce céréalier entre le Burundi et les neuf autres pays membres de l'EAGC.

Dans cette perspective, l'EAGC va accompagner la mise en place de ces nouvelles normes, par l'organisation des "foras de renforcement des capacités" dans chaque pays membre de cette communauté via les bureaux nationaux, pour élaborer des feuilles de routes pour la mise en œuvre effective des normes ainsi édictées au niveau de chaque pays, a-t-il ajouté. 

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher