topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : léger report du rapatriement des réfugiés vivant en Tanzanie Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Sécurité

@rib News, 12/04/2018 – Source Xinhua

Le début effectif du rapatriement des réfugiés burundais vivant en Tanzanie initialement fixé pour le 5 avril dernier, a été reporté au 19 avril prochain, a annoncé jeudi dans un point de presse Thérence Ntahiraja, assistant du ministre burundais de l'Intérieur et de la Formation Patriotique.

Un accord tripartite sur le rapatriement des réfugiés burundais vivant en Tanzanie, qui a été conclu le 28 mars dernier à Bujumbura, entre le Burundi, la Tanzanie et le Haut-commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR), prévoit de rapatrier au total d'ici fin 2018, "pas moins" de 72.000 personnes.

Le communiqué conjoint consacrant cet accord tripartite, mentionne en effet que sur un effectif d'environ 316.899 réfugiés demandeurs d'asile que la Tanzanie héberge à ce jour, il y aurait 274.455 réfugiés burundais dont 229.781 ayant quitté le Burundi lors de la crise électorale d'avril 2015.

Le récent rapatriement "imprévu" au Burundi de plus de 2.400 personnes adeptes de la Burundaise Eusébie Ngendakumana (qui se dit "voyante") à partir du Rwanda voisin (nord), a précisé M. Ntahiraja, a poussé les partenaires de l'accord tripartite, à procéder à un "léger réaménagement" du calendrier initialement défini pour la faisabilité des opérations relatives au rapatriement des réfugiés burundais vivant en Tanzanie en 2018.

M. Ntahiraja a tenu à rassurer que les réfugiés rapatriés seraient "bien" accueillis. Ils vont regagner directement leurs propriétés foncières d'origine où ils vivaient avant leur refuge, et reçoivent de la part du gouvernement burundais des vivres en nourritures et des tôles pour couvrir éventuellement leurs maisons au cas où il s'avérerait que ces dernières ont, entretemps, été endommagées, notamment pour cause d'intempéries.

L'accord tripartite du 28 mars dernier demande au Programme Alimentaire Mondial (PAM) de prévoir une disponibilité pour la distribution des vivres aux rapatriés burundais pendant une période de trois mois suivant leur retour.

Sur la question du rapatriement des réfugiés burundais vivant en Tanzanie, les gouvernements burundais et tanzanien avaient convenu, compte tenu de l'existence de la paix, de la sécurité et de la stabilité au Burundi, de "passer d'une phase de facilitation du rapatriement au lancement d'une phase de sensibilisation et de promotion du retour volontaire".

Cependant, à ce sujet, dans l'accord tripartite du 28 mars dernier à Bujumbura, le HCR a réitéré sa position selon laquelle cette agence du système des Nations Unies "n'est pas favorable" au concept de "promotion du retour volontaire" des réfugiés.

Cet accord stipule également que ce processus accordera la priorité au rapatriement de 19.148 réfugiés dont l'intention de retour a déjà été vérifiée par le HCR.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher