topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Bujumbura rejette en bloc les accusations de HRW et évoque un "complot" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Droits de l'Homme

RFI, 19-04-2018

Human Rights Watch dénonce la répression au Burundi, le gouvernement dément

Human Rights Watch (HRW) dénonce les tactiques d'intimidation et de répression mises en place par les autorités au Burundi envers les opposants, ou tous ceux considérés comme tels, au référendum constitutionnel du 17 mai.

D’après l’ONG, cette répression s'accroît au fur et à mesure qu'on approche de cette échéance qui devrait permettre au président Pierre Nkurunziza de rester au pouvoir jusqu'en 2034. Des accusations rejetées en bloc par le 1er vice-président du Burundi, qui évoque un « complot » contre le Burundi.

Auteur d’une enquête qui « documente les véritables tactiques d’intimidation et de répression, par les forces gouvernementales, par les membres du parti au pouvoir et par les Imbonerakure » - la ligue des jeunes du Cndd-FDD, que l'ONU qualifie de milice - Human Rights Watch s’inquiète « d’abus commis dans une quasi-impunité » au Burundi, rapporte Bénédicte Jeannerod, directrice de l'organisation en France.

Des exactions qui visent, d’après HRW, « des citoyens qui sont perçus comme s’opposant ou étant opposés au référendum » constitutionnel contesté du 17 mai et qui ont pour but « de permettre au président Nkurunziza de renforcer son emprise sur le pouvoir ».

Parmi les « faits extrêmement graves » dénoncés par l’ONG, Bénédicte Jeannerod prend l’exemple d’une personne « purement et simplement tuée ». Parce qu’elle « ne pouvait pas présenter un récépissé qui prouvait son inscription au référendum », cette personne « a été battue » et « est morte de ses blessures ».

Le gouvernement dénonce une volonté de « ternir l'image » du Burundi

Gaston Sindimwo, premier vice-président du Burundi, rejette ces accusations, qui émanent d’après lui d’une organisation qui « fait partie » de celles « qui ont comploté » contre le pays. En conséquence, juge-t-il, « les démarches que cette organisation va faire sont des démarches appelant les gens, la communauté internationale à ternir l’image » de Bujumbura.

« Le gouvernement du Burundi est soudé, entièrement soudé et déterminé à [faire] arriver le peuple burundais à bon port », affirme Gaston Sindimwo. Il estime également qu’il « y a aussi des Burundais qui soutiennent ces gens, parce que ces rapports proviennent des Burundais ». Ceux-là sont « des gens qui sont mal intentionnés et qui se trouvent dans une position de faiblesse ou d’ignorance ».

Avant de conclure : « Nous avons observé ces derniers jours des règlements de compte où il y a eu quelques disparus, que la police fasse tout pour retrouver ces criminels et nous vous promettons que très prochainement nous devons arrêter tout ce monde-là ».

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher