topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Pour le fil complet des informations : Cliquez sur « Toute l’actualité » [Menu de gauche] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : validation de normes scolaires pour une "éducation de qualité" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Education

@rib News, 08/05/2018 – Source Xinhua

Le gouvernement du président burundais Pierre Nkurunziza a validé mardi un document relatif aux normes et standards des constructions et équipements scolaires (NSCS) destinées à améliorer l'accès à une "éducation de qualité" dans le pays.

Cette validation est intervenue à l'issue d'un atelier ad hoc qui avait réuni les professionnels de l'éducation à Bujumbura sous l'égide de la ministre burundaise de l'Education et de la Formation technique et professionnelle, Janvière Ndirahisha, qui avait rehaussé de sa présence ces assises d'une journée organisées en partenariat avec le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF).

"Avec la validation de ce document, les professionnels du secteur de l'éducation au Burundi et le gouvernement burundais se voient désormais dotés d'un outil important pour relever le défi majeur portant sur l'existence des constructions scolaires ne répondant pas aujourd'hui aux normes requises pour une éducation inclusive au Burundi, en l'occurrence les infrastructures scolaires érigées sans la prise en compte de l'accès à l'intérieur des salles de classe par les enfants handicapés", a expliqué Jérôme Nyabenda, directeur du Bureau des infrastructures scolaires, des équipements et de la maintenance au sein du ministère burundais de l'Education et de la Formation technique et professionnelle, au cours d'une interview exclusive accordée à Xinhua.

A présent, les professionnels du secteur de l'éducation ont déterminé les orientations pour la construction de salles de classe au Burundi à tous les échelons du système éducatif national.

Outre l'accessibilité pour les personnes handicapées, les nouvelles normes visent également à améliorer les conditions d'hygiène dans les établissements scolaires.

"Le gouvernement burundais va rectifier le tir en la matière en multipliant les installations d'accès à l'eau potable et en faisant la promotion du lavage des mains. De telles innovations vont impliquer la vulgarisation des systèmes de forage pour les établissements scolaires éloignés des réseaux d'adduction d'eau", explique M. Nyabenda.

Pour sa part, Mme Ndirahisha a recommandé que la promotion de ces normes au Burundi tienne compte de la politique burundaise de protection du patrimoine environnemental.

"L'utilisation massive et non réglementée des briques de terre cuite comme matériaux de construction scolaire est également une préoccupation de taille, eu égard à la problématique environnementale actuelle que représente la déforestation", a fait remarquer la ministre.

Le gouvernement burundais encourage plutôt les initiatives alternatives comme l'utilisation de "blocs de terre comprimés stabilisés"(BTCS), a-t-elle indiqué.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher