topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi/Référendum : Un scrutin sans le moindre observateur international Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

TV5MONDE, 17.05.2018

Pierre Nkurunziza en passe, au Burundi, de verrouiller le pouvoir au moins jusqu'en 2034

Forte affluence dans les bureaux de vote au Burundi. Près de cinq millions d'électeurs étaient appelés à voter au très controversé référendum constitutionnel voulu par le président Nkurunziza. Un scrutin effectué sans le moindre observateur international.

[Photo : File d'attente de votants à Buye ce 17 mai 2018.]

Sur sa colline natale de Buye, Pierre Nkurunziza  s'est levé à l'aube, pour se rendre au centre de vote.

Look  décontracté, survêtement sportif et chapeau vissé sur la tête.

Le président fait patiemment la queue, comme les autres. Il a présenté sa carte d'électeur, comme tout le monde.

Bref ! Pierre Nkurunziza, apparaît comme un citoyen ordinaire qui, ce jeudi, vote pour devenir un président aux pouvoirs exceptionnels. 

"Je profite de cette occasion pour remercier le Dieu tout puissant qui a permis que ce jour arrive. Un jour qui était attendu par tous les Burundais et peut-être par le monde entier", confesse le chef d'État. Un président burundais qui se félicite de la forte mobilisation de ses compatriotes en ce jour de vote. "Nous sommes très contents que tout le peuple burundais a manifesté sa volonté de contribuer à l'élaboration et à l'adoption ce projet de Constitution. Ce projet, tout le monde y a contribué." martèle le président Nkurunziza.

Et en effet à Buye, comme ailleurs dans le pays, les bureaux de vote ont été assaillis dès les premières heures. Partout de longue file d'attente.

La légitimation de ce référendum contesté passe bien entendu par un taux de participation élevé. 

L'opposition dénonce une dérive autoritaire

Les militants du parti au pouvoir ont été sommés de voter avant 10h. 

Quant aux autres, selon plusieurs témoignages, les "Imbonerakure", les jeunes miliciens du parti au pouvoir, sont allés les chercher chez eux pour leur forcer la main.

Agathon Rwasa, président de la coalition des partis d'opposition le regrette.

"Je déplore beaucoup d'irrégularités,  des intimidations de toute sorte et même des gens qui vont au bureau de vote et qui forcent les gens à voter contre leur propre gré !" 

Et c'est sans parler des représentants de l'opposition chassés des bureaux de vote manu militari.L'issue du scrutin ne fait pas de doute. Sans suprise, le référendum consitutionnel devrait être adopté.

Une nouvelle Constitution qui permettra au chef de l'État d'avoir le dernier mot en tout et sur tout... jusqu'à 2034 ... au moins.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher