topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : le "Oui" largement en tête au référendum constitutionnel Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

@rib News, 18/05/2018 – Source AFP

Le Burundi s’acheminait vers une large victoire du oui au référendum constitutionnel de jeudi, qui pourrait permettre au président Pierre Nkurunziza de rester en poste jusqu’en 2034, selon les premiers résultats partiels publiés vendredi. [Photo : Le leader de l'opposition burundaise Agathon Rwasa quitte le bureau de vote de Ciri, dans le nord du Burundi, où il vient de voter au référendum constitutionnel le 17 mai 2018.]

 

Ces résultats sont ceux qui ont été envoyés à la Commission électorale (Ceni) pour 14 des 18 provinces du pays, soit environ 70% des quelque 4,8 millions d’électeurs inscrits.

Le oui obtient des scores oscillant entre 50 et 85% dans ces 14 provinces, pour certaines des bastions de l’opposition. Ces résultats ont été publiés par un collectif de 15 radios publiques et privées œuvrant sous l’égide du ministère en charge des médias.

Dans la capitale Bujumbura (ouest), et les provinces de Bujumbura rural (ouest) et de Bururi (sud), où le CNDD-FDD, le parti au pouvoir, avait perdu tous les scrutins jusqu’ici, le oui obtient respectivement 53,9%, 75,7% et 51,9%.

Le oui est également largement en tête dans les provinces de Kirundo (83,1%), Muramvya (78,5%), Rumonge (68,9%), Bubanza (81,6%), Mwaro (61,6%), Ruyigi (72%), Karuzi (83,7%), Gitega (71,4%), Makamba (66,5%),Rutana (62,1%) et Ngozi (84,2%).

Dans ces 14 provinces, le taux de participation est supérieur à 90%, selon la même source.

La Ceni n’a pas encore indiqué quand seraient communiqués les résultats officiels. Mais un de ses cadres a confié à l’AFP que cela pourrait avoir lieu samedi.

Les tenants du non ont condamné la pression mise par les partisans du pouvoir sur les électeurs pour qu’ils votent en faveur de la réforme.

L’ancien leader rebelle hutu Agathon Rwasa, chef de la coalition d’indépendants Amizero y’Abarundi (Espoir des Burundais), a dénoncé « des intimidations de toutes sortes » à l’encontre des électeurs le jour du vote.

Selon son mouvement, des responsables des bureaux de vote membres du CNDD-FDD sont entrés dans les isoloirs et ont forcé les électeurs à voter oui.

Des témoins ont également indiqué avoir vu des Imbonerakure, la ligue de jeunesse du CNDD-FDD, qualifiée de milice par l’ONU et qui fait régner la terreur parmi la population, faire du porte-à-porte pour inciter les électeurs à voter, et en forcer certains à choisir le oui.

Réagissant à ces accusations, Joseph Ntakarutimana, secrétaire général adjoint du CNDD-FDD, a moqué des « exagérations » et invité les partisans du non à porter plainte.

Si elle est adoptée, la Constitution autorisera M. Nkurunziza, 54 ans et au pouvoir depuis 2005, à briguer deux mandats de sept ans à partir de 2020.

Depuis sa candidature à un troisième mandat en avril 2015, contestée par l’opposition, la société civile et une partie de son camp, il a mené une répression brutale, qui a fait au moins 1.200 morts et plus de 400.000 réfugiés.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher