topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

M. Frédéric Nahimana est le nouveau Ministre de la Communication et des Médias. Il a été nommé par le décret présidentiel N¤ 100/136 du 14 septembre 2018. [@rib News, 18/09/2018] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Le "Oui" au référendum constitutionnel au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

Deutsche Welle, 18.04.2018

Selon les résultats provisoires, le "Oui" aurait remporté plus de 70 % des suffrages et le taux de participation serait massif. A Bujumbura, le score devrait néanmoins être plus serré avec le "Non" de l’une des communes de la capitale. [Photo : Le président burundais, Pierre Nkurunziza, en campagne pour le "Oui", "Ego" en kirundi, la langue nationale).]

 

Selon les résultats provisoires déjà publiés par les commissions électorales provinciales indépendantes, le taux de participation est très important puisqu'il est estimé supérieur à 90%.

La surprise du "Non" à Bujumbura

Le "Oui" arriverait en tête à plus de 70%. Mais à Bujumbura, si le "Oui" l'emporte, le score devrait être plus serré avec 53% conte 44%. Le "Non" pourrait même l'emporter dans une des trois communes de la capitale, celle de Ntahangwa, située au nord de la ville. Un résultat qui n'est pas une grande surprise, selon Gérard Akizimana, activiste de la société civile.

"Que chacun ait ce à quoi il a droit. Que le "Oui" l'emporte, il n y a pas de problème pour moi, surtout que le vote s’est déroulé démocratiquement. L'important est que c’est la volonté du peuple qui se concrétise. La population a voté, ça nous montre qu'au bout du compte la population a bien compris ce que sont les élections."

Dans l’attente des résultats définitifs, Marcien Karanga semble ne pas se satisfaire des tendances qui se dessinent. Son choix, qu'il tient secret, ne semble pas l’avoir emporté. 

"Je m'attendais à ce que mon choix l'emporte. Je ne préfère pas m'exprimer clairement sur les résultats du "Oui" ou du "Non". Vous risqueriez de savoir ce que j'ai voté alors que ça doit rester secret."

La fiabilité des résultats mise en doute

Pour sa part, Steve Nyamweru doute de la fiabilité des résultats. Quels que soient les résultats définitifs, il assure néanmoins qu'il respectera le choix des Burundais.

"On ne sait pas vraiment si le "Oui" a gagné et pas le "Non" car nous ne savons pas ce que chaque Burundais a voté. Mais j'accepterai le choix des Burundais. Personne ne dit son secret de vote après l’élection, mais  je souhaite que le "Oui" l'emporte."

Selon la dernière publication du journal en ligne Ikiriho, considéré proche du pouvoir, le "Oui" l'aurait emporté à 73.18% au niveau national. Les responsables politiques se gardent de s'exprimer sur les chiffres provisoires.

Ils attendent les résultats publiés par la Commission électorale nationale indépendante. La province Ngozi, fief partagé entre le président Pierre Nkurunziza et son opposant, Agathon Rwasa, arriverait en tête avec un score de 83% pour le "Oui", contre environ 10%  pour le "Non". 

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher