topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : manifestations contre la France et l'envoyé spécial de l'ONU Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

@rib News, 02/06/2018 – Source Xinhua

Le gouvernement burundais du président Pierre Nkurunziza a organisé samedi dans toutes les 18 provinces burundaises des manifestations contre les "déclarations mensongères et incendiaires" du gouvernement français et du représentant spécial du secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies(ONU) au Burundi, Michel Kafando, publiées au lendemain de la proclamation des résultats du référendum constitutionnel, a annoncé samedi à Bujumbura M. Thérence Ntahiraja, porte-parole du ministère burundais de l'Intérieur, de la Formation Patriotique et du Développement Local.

M. Ntahiraja, qui est également assistant du ministre burundais de l'Intérieur, s'exprimait dans un point de presse à l'issue de ces manifestations au centre de la ville de Bujumbura qu'il avait dirigées au nom du gouvernement burundais.

"En effet, on avait enregistré au sein des population burundaises, des lamentations, des requêtes et des pétitions qui réclamaient de faire des manifestations dans toutes les provinces du pays, pour qu'en fin de compte elles puissent s'inscrire en faux contre les criminels terroristes qui viennent de démontrer encore une fois leur chemin de la violence le 11 mai dernier vis-à-vis des ménages de Ruhagarika en province de Cibitoke (ouest) en massacrant une vingtaine de personnes et contre l'envoyé spécial de l'ONU au Burundi Michel Kafando à cause de son message du 24 mai 2018 au conseil de sécurité des Nations Unies où il a osé dire que le processus référendaire sur le projet de constitution amendée a été émaillé de nombreuses irrégularités", a-t-il précisé.

M. Ntahiraja a ajouté que ces manifestations avaient aussi l'ultime objectif de "s'inscrire en faux contre le gouvernement français" à cause de sa récente déclaration sur la situation burundaise via le ministre français des Affaires Etrangères, "qui a osé prononcer un discours de haine et de division" à l'endroit de la population burundais.

Ces manifestations, a-t-il poursuivi, étaient également destinées à dénoncer la prochaine "table ronde" sur le Burundi prévue le 4 juin prochain au siège du parlement européen à Bruxelles(Bruxelles) à laquelle prendront part "certains Burundais qui sont au service des colons".

Le message du gouvernement burundais s'insurge aussi contre certains Burundais établis en Belgique et "dont les faits et gestes vont dans le sens de déstabiliser leur pays avec l'appui de certains colonisateurs belges".

En revanche, pour la coalition politique d'opposition parlementaire des indépendants dénommée "Amizero y'Abarundi" ("Espoir des Burundais" en langue française), à travers son délégué Tatien Sibomana, la multiplication des manifestations contre des rapports internationaux publiés sur le Burundi, n'est pas l'ultime solution aux "défis politiques" auxquels le pays ferait face actuellement.

Le 24 mai dernier, cette coalition dirigée par le 1er vice-président de l'assemblée nationale burundaise, Agathon Rwasa, a transmis une plainte à la Cour constitutionnelle du Burundi plaidant pour "l'annulation" des résultats du référendum constitutionnel du 17 mai 2018 sur le projet de constitution amendée marqué par un score de plus de 70% des Burundais qui ont voté pour un "oui" en faveur de la nouvelle loi fondamentale, qui va régir la gouvernance politico-économique burundaise au cours des années à venir.

Cependant, le 31 mai dernier, la cour constitutionnelle burundaise a validé les résultats de ce scrutin référendaire sanctionnant l'approbation du projet de constitution révisée en laissant entendre que les arguments de rejet de ces résultats, tels que brandis par cette coalition, ont été jugés "non fondées" et que les quelques erreurs matériels relevés, "n'étaient de nature à influer substantiellement sur les résultats du scrutin référendaire" du 17 mai dernier. 

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher