topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
La campagne "Ndondeza" documente les disparitions forcées au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Société

Deutsche Welle, 26.07.2018

Ils sont 83 à être formellement identifiés comme "disparus forcés". Mais la société civile en exil estime que le nombre de personnes qui ont disparu sans laisser de traces depuis en 2015 est largement supérieur.e la diaspora.

Après les manifestations contre un troisième mandat de Pierre Nzurunziza en 2015, de nombreux Burundais ont été portés disparus. Des organisations de la société civile en exil ont lancé la campagne Ndondeza, qui signifie "aide-moi à trouver le mien". 
Pacifique Nininahazwe est le président du Forum pour la Conscience et le Développement (Focodé). Pour lui, "la disparition forcée est comme un assassinat continue. C’est comme un assassinat de tous les jours. La famille est en deuil depuis le début et ça continue des années et des années."

Des preuves irréfutables

Ces militants de la campagne Ndonzeza rassemblent toutes les informations possibles sur les disparitions signalées dans leur pays. "On essaie de collecter le maximum d’informations, de recouper l’information, de la vérifier et de la mettre à disposition de gens et à disposition de quelques organes juridiques d’aujourd’hui et de demain", explique Teddy Mazina, photo-journaliste burundais et acteur de la campagne. 

Au moins 83 disparitions

En deux ans, la campagne a documenté 83 cas de disparus forcés. Mais c'est une goutte d'eau dans l’océan, selon Pacifique Nininahazwe. "On en est aujourd’hui autour de huit cent personnes déjà disparues, qui ne sont trouvables nulle part et qui ont été arrêtées par des corps de l’Etat."  Pour lui, la collecte de ces données et documents est fondamentale. Il veut s’inspirer du procès de l’ex dirigeant tchadien, Hissène Habré.

"Nous sommes actuellement au Sénégal où il y a eu  le jugement de Hissène Habré.  Ce procès n’a été possible qu’au moment des crimes que commettait le pouvoir d’Hissène Habré, il y avait des organisations qui ont continué à faire ce travail de documentation. Ce pouvoir sera jugé. Et le moment où il faudra le juger, il faudra qu’il y ait des données sur les crimes commis", explique l'activiste burundais. 

Pierre Nkurunziza sera-t-il jugé après son départ du pouvoir ?

"On a réussi à l’enfermer au Burundi. Il vit comme un fugitif. Et ça ce n’est pas une victoire, mais c’est une bataille gagnée. Il n’ose pas sortir du Burundi. Et puis d’ailleurs, même à l’extérieur, on a un petit peu blindé les portes. Où est ce qu’il irait aujourd’hui ?", se réjouit Khadja Nin, chanteuse burundaise. 

Ces Burundais vivant en exil ont rallié à Dakar pour participer à la première édition de l’Université Populaire de l’Engagement Citoyen. Un cadre de rencontre et d’échanges entre acteurs culturels et activistes africains et de la diaspora. 

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher