topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
4ème anniversaire du massacre de Gatumba, au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Société

PANA, 13/08/2008 

Bujumbura, Burundi - Les rescapés du massacre de plus de 160 réfugiés Banyamulenge (des tutsi congolais originaires du Rwanda) ont célébré, mercredi, dans le recueillement, le quatrième anniversaire de ce drame toujours non-élucidé.

Des parents et proches sont allés fleurir la fosse commune où reposent aujourd'hui encore les corps des victimes à Gatumba, une localité de la périphérie nord-ouest de Bujumbura, frontalière de la RD Congo, qui abritait en tout quelque 800 Banyamulenge ayant fui l'insécurité dans le pays d'origine.

Les cérémonies devaient se conclure, dans la soirée, par la projection d'un film retraçant la tragédie à l'intention du public intéressé de Bujumbura.

Au sujet des investigations, certaines enquêtes sommaires ont mis directement en cause dans l'affaire une coalition de mouvements rebelles burundais, rwandais et congolais opposés aux régimes en place à Bujumbura, Kigali et Kinshasa.

L'un de ces mouvements, le Parti pour la libération du peuple hutu/Front national de libération (PALIPEHUTU-FNL, dernière rébellion encore active au Burundi) a réagi, mercredi, par un nouveau démenti.

Le porte-parole du PALIPEHUTU-FNL au sein du mécanisme conjoint de suivi et d'évaluation de la mise en application effective d'un accord de cessez-le-feu signé avec le pouvoir central à Bujumbura, Anatole Bacanamwo, a fait savoir à la PANA que le seul rôle du mouvement rebelle dans les évènements de Gatumba est d'avoir simplement attaqué un camp militaire burundais jouxtant le site de réfugiés Banyamulenge dans la fatidique nuit du 13 au 14 août 2008.

De nombreux chefs de la communauté Banyamulenge vivant au Burundi ont réclamé, mercredi encore, la justice internationale pour que soient enfin débusqués et punis sévèrement les véritables commanditaires et exécutants du massacre.

Les Nations unies continuent également de faire pression pour qu'une enquête sérieuse soit enfin ouverte dans le but de ne pas laisser impuni un horrible massacre d'innocents.

Le Burundi abrite aujourd'hui encore quelque 20.000 réfugiés congolais de différentes ethnies qui ont toujours peur de retourner chez eux sans garanties sécuritaires suffisantes.

Les abords des bureaux du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) à Bujumbura ne désemplissent d'ailleurs pas de demandeurs d'asile congolais à cause de l'insécurité persistante dans le pays d'origine.

On rappelle que 550 rescapés Banyamulenge du massacre de Gatumba comptent parmi les réfugiés congolais à avoir obtenu des visas gratuits d'établissement définitif aux Etats-Unis en 2007.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher