topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Pour le fil complet des informations : Cliquez sur « Toute l’actualité » [Menu de gauche] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : fuite "malveillante" de courriers officiels du Chef de l’Etat Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

PANA, 15 décembre 2018

Fuite intrigante à Bujumbura dans les échanges de courriers entre le chef de l’Etat burundais et son homologue ougandais

Bujumbura, Burundi - Des enquêtes sont en cours pour identifier et punir les coupables d’une fuite «malveillante» de courriers officiels qui a été observée entre le chef de l’Etat burundais, Pierre Nkurunziza (photo) et son homologue ougandais, Yoweri Kaguta Museveni, depuis l’échec, fin novembre dernier, du 20ème Sommet ordinaire de la Communauté d’Afrique de l’Est, « faute de quorum exigé», a-t-on appris, samedi, de source proche de la Présidence de la République à Bujumbura.

Les internautes, via les réseaux sociaux, se sont délectés, ces derniers jours, de la fuite inédite des échanges épistolaires au plus haut niveau des deux Etats dont l’authenticité a été confirmée par le porte-parole du président burundais, Jean Claude Karerwa.

M. Karerwa participait à une conférence publique des Porte-paroles des différentes institutions étatiques où nombreuses autres questions ont été abordées, notamment le cumul des arriérés de cotisation qui risquent de vouloir l’exclusion du Burundi de la Communauté, actuellement présidée par l’Ougandais, Yoweri Museveni.

Le porte-parole présidentiel a mis en cause des «malfaiteurs» à l’origine de la fuite organisée à un si haut niveau des deux Etats.

Fin novembre dernier, l’absence du chef de l’Etat burundais au 20ème sommet ordinaire qui devait recevoir, entre autres rapports, celui sur les efforts de médiation régionale dans la crise au Burundi depuis les élections controversées et émaillées de violences de 2015, n’avait pas été au goût de son homologue ougandais.

A Bujumbura, on exige désormais la tenue d'un «sommet extraordinaire» consacré exclusivement au conflit ouvert entre le Burundi et le Rwanda, deux pays voisins qui s’accusent de déstabilisation réciproque par groupes armés interposés.

Bujumbura se dit victime des agissements de Kigali qui serait derrière les troubles au Burundi, ce dont se défend le Rwanda, convaincu qu’il s’agit plutôt d’une «manœuvre» de diversion du régime burundais face aux difficultés internes.

Le dernier courrier de Museveni n’exclut pas que le prochain Sommet se saisisse du conflit à haut risque entre le Burundi et le Rwanda, toutefois à condition que les chefs d’Etat membres soient tous d’accord.

Les six pays membres de la Communauté Est africaine sont le Burundi, le Rwanda, la Tanzanie, l’Ouganda, le Kenya et le Soudan du sud. L’Ouganda hausse le ton alors qu’il passait jusque-là pour l’un des alliés fidèles du Burundi au sein de cette communauté.

Le courrier du président ougandais appelle, par ailleurs, Bujumbura à plus de considération envers une Communauté, garante de l'Accord d'août 2000, à Arusha, en Tanzanie, qui avait mis fin à la décennie de guerre civile au Burundi par l’instauration d’un système de partage du pouvoir entre les deux principales ethnies antagonistes des Hutu et des Tutsi.

La présidence ougandaise maintient le cap sur un Sommet ordinaire qui devrait avoir lieu, le 27 décembre prochain, et espère, cette fois, la présence du chef de l’Etat burundais pour faire avancer ensemble les intérêts de la Communauté Est africaine de libre échange dont l’objectif ultime est de réaliser une union politique, monétaire et douanière totale.

Des divisons entre Etats membres risquent néanmoins de ralentir cette marche vers une intégration régionale pour plus de 140 millions de consommateurs potentiels qui se réclament d’«un Peuple, une Nation», au niveau de la devise.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher