topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Les Batwas du Burundi réclament plus de considération Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Droits de l'Homme

Deutsche Welle, 09.08.2019

A l'occasion de la journée internationale des populations autochtones, focus sur le sort des Batwas du Burundi, une ethnie qui n'a pas le droit d'avoir des représentants élus et qui est souvent marginalisée.

"La journée des peuples autochtones nous aide à connaître ce que nous sommes, à sensibiliser le gouvernement et les différents partenaires internationaux afin qu'ils soutiennent la communauté des Batwas, leur culture et leur éducation," explique  Charles Ciza, le secrétaire général de l'Association pour l'intégration et le développement durable au Burundi. Il dénonce la discrimination dont sont victimes les autochtones burundais.

Jusqu'ici, ceux-ci n'ont pas le droit d'être élus aux postes de parlementaires. Ils bénéficient ainsi d'un système assez unique de cooptation après les élections. Charles Ciza réclame donc d’ouvrir les institutions politiques aux Batwas. "Les Batwas sont en retrait par rapport aux autres Burundais à cause de la pauvreté, du manque d'assistance pour aller à l'école. Et les Batwas sont aussi discriminés par la constitution de la République du Burundi parce qu'elle ne leur accorde pas de place. C'est pourquoi nous demandons au législateur d'inclure les autochtones dans différents postes de prise de décisions," conseille Mr. Ciza.

Au coeur de la marginalisation...

A Bujumbura, les Batwas sont regroupés dans la périphérie nord-ouest de la capitale. Les autochtones ne représentent que 3% en moyenne de la population burundaise. Traditionnellement, ceux-ci vivent de petits métiers comme la forge, la poterie, la chasse ou la vannerie et fréquentent peu l'école.

Épipode Ndikumana, un de leurs représentants, explique qu'ils n'ont jamais vraiment eu d'autres choix. "Les Batwas n'ont souvent pas eu les moyens d'aller à l'école et c'était un problème pour les familles. Le gouvernement n'a jamais mobilisé les crédits pour les aider et les associations des Batwas n'avaient pas les moyens non plus pour les aider. Les petits métiers qu'ils exercent les ont aidé à trouver de quoi se," confie Mr. Ndikumana.

Mais désormais les choses changent peu à peu et les nouvelles générations ont pris conscience de l'importance d'aller à l'école et même de s'engager en politique.

On assiste ainsi à la création de plus en plus d'associations de défense des droits des autochtones. Toutefois, les discriminations à leur encontre persistent au sein de la société burundaise.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher