topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Le Burundi enjoint aux banques de crédits de revoir à la baisse les taux d’intérêts Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Economie

PANA, 19 août 2019

Burundi : Les banques de crédits ont deux mois pour revoir à la baisse les taux d’intérêts jugés « exorbitants »

Bujumbura, Burundi - Le Conseil national de sécurité (CNS) a sorti, lundi, une déclaration dans laquelle il enjoint aux banques de crédits œuvrant au Burundi de revoir à la baisse les taux d’intérêts jugés «exorbitants» pour les clients, endéans «deux mois».

Le CNS agit sous l'autorité directe du chef de l'Etat burundais, Pierre Nkurunziza, avec comme autres membres, les deux vice-présidents de la République, les ministres de la Sécurité publique, de l’Intérieur, des Relations extérieures, de la Défense nationale et de la Justice.

Le Conseil note que les banques imposent des taux d’intérêts tellement élevés sur les crédits que certains des clients en arrivent à vendre tous leurs biens, parfois avec le risque de dislocation des ménages.

La Banque centrale dont la mission est de conduire la politique monétaire et de crédit, doit se concerter avec les donneurs de crédits et trouver des solutions «plus raisonnables», dans un délai de deux mois, enjoint la déclaration du CNC qui recommande en outre, de s’attaquer aux spéculations des bureaux de change de devises.

Ces spéculations entraînent la dépréciation du franc burundais et constituent, de ce fait, une entrave grave au développement économique national, souligne la déclaration du CNC.

Le 1er juillet dernier, à l’occasion du 57ème anniversaire de l’indépendance nationale, le chef de l’Etat burundais, Pierre Nkurunziza, avait interpellé les banques sur leurs taux d’intérêts élevés et de nature à hypothéquer le développement du pays.

Le secteur bancaire burundais traîne la réputation de pratiquer les taux d’intérêts les plus élevés de toute la sous-région Est-africaine.

A titre indicatif, des données de la Banque mondiale (BM) font état d’une augmentation des taux d’intérêts de l’ordre de 3.773% sur les 40 dernières années au Burundi, contre 178% pour l’Ouganda.

Du côté de l’Association des Banques et Etablissements Financiers du Burundi (ABEF), on indique que les taux élevés de crédits impayés et les contraintes liées aux garanties bancaires, généralement orientées vers l’hypothèque de biens immobiliers, influencent les taux d’intérêts jugés exorbitants dans le pays.

D'un autre côté, on cite l’environnement macro-économique défavorable, l’absence d’informations sur les clients et l’étroitesse du marché bancaire burundais.

Au Burundi, plus de 80% de la population tire l’essentiel des revenus de l’agriculture, avec un accès limité au crédit, faute de garanties rassurantes.

Par ailleurs, un rapport (2017) de la Banque centrale sur « l’offre des produits et services financiers formels au Burundi » montre que seuls 12,5% de la population adulte possèdent un compte dans une institution financière agréée.

S’agissant de la répartition des clients par sexe, les hommes restent plus nombreux que les femmes, tant pour les clients individuels (71,60%) que pour les clients membres d’associations (55,72%).

La répartition des crédits par type de crédit montre que le crédit à l’habitat/immobilier compte le plus grand nombre de comptes (20,27%), suivi, respectivement, par le crédit personnel/consommation (19,46%), le crédit commercial/entreprise (18,13%), le crédit agricole (16,86%), le crédit au secteur des services (4,53%) et le crédit à l’industrie (0,09%).

En matière d’encours de crédit, le crédit à l’habitat/immobilier reste en tête avec 34,69% d’encours total de crédit, suivi, respectivement, par le crédit personnel/consommation (20,79%), le crédit commercial/entreprise (15,94%), le crédit au secteur des services (8,83%), le crédit agricole (4,39%) et le crédit à l’industrie (1,77%), selon le même rapport de la Banque centrale du Burundi.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher