topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

ALERTE – PIERRE BUYOYA CONDAMNÉ À LA PERPÉTUITÉ POUR L'ASSASSINAT DE MELCHIOR NDADAYE : La Cour suprême du Burundi a condamné lundi l'ancien président Pierre Buyoya à la prison à vie pour "sa participation à l'assassinat de son successeur Melchior Ndadaye". [@rib News, 20/10/2020] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] ● Pour le fil complet des informations : Cliquez sur « Toute l’actualité » [Menu de gauche] ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire] 

L’ONU publie des détails sur le meurtre d’une activiste burundaise Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Droits de l'Homme

Human Rights Watch, 19 septembre 2019

La famille mérite qu’une enquête complète soit menée et que justice soit rendue

De nouvelles informations reçues par la Commission d’enquête des Nations Unies sur le Burundi viennent corroborer ce que beaucoup suspectaient depuis longtemps : Marie-Claudette Kwizera, la trésorière du groupe burundais Ligue Iteka, a été prise pour cible en raison de son travail de défense des droits humains et a été assassinée.

Il y a près de quatre ans, Marie-Claudette, qui était très engagée dans la défense des droits humains et avait rejoint la Ligue Iteka alors qu’elle était étudiante à l’école secondaire, a été enlevée et emmenée à bord d’un véhicule considéré comme appartenant au Service national de renseignement (SNR). Le véhicule aux vitres teintées l’a emmenée vers une destination inconnue, laissant ses collègues et ses proches craindre le pire. La commission indique maintenant qu’elle a été conduite dans un bureau local du SNR avant d’être emmenée dans un autre endroit pour être exécutée.

Le meurtre de Marie-Claudette reste un avertissement pour ceux qui osent dénoncer les abus dans le pays. Pas plus tard qu’hier, la commission a confirmé qu’en 2018 et en 2019, les restrictions pesant sur les libertés civiles se sont aggravées, alors que « des journalistes et des défenseurs des droits de l’homme ont continué d’être arrêtés et détenus de manière arbitraire, mais également intimidés, harcelés ou soumis à des mauvais traitements, afin de les empêcher de mener à bien leurs activités légitimes».

Il n’est guère surprenant que les autorités burundaises aient omis d’ouvrir une enquête indépendante et approfondie sur sa mort. La Ligue Iteka dénonce publiquement les abus commis par les forces de sécurité et l’aile des jeunes du parti au pouvoir, les Imbonerakure.

Des enlèvements et des disparitions ont eu lieu bien trop souvent au Burundi à la fin de l’année 2015 et en 2016. Jean Bigirimana, journaliste à Iwacu, le dernier journal indépendant encore en activité au Burundi, était en déplacement pour un reportage en juillet 2016 lorsqu’il a disparu. D’après des informations non confirmées, des membres des services de renseignements burundais l’ont arrêté à Bugarama.

La commission constate qu’actuellement toute personne soupçonnée de ne pas soutenir le parti au pouvoir court un risque. Les familles vivent dans la peur que leurs proches soient enlevés une nuit par des membres du SNR ou par des Imbonerakure, et qu’ils ne reviennent jamais. Parfois, lorsque les autorités ou les Imbonerakure ne trouvent pas la personne qu'ils recherchent, ils emmènent des membres de sa famille à la place.

Mais les familles comme celle de Marie-Claudette ont droit à ce qu’une enquête exhaustive, indépendante et rapide soit ouverte par les autorités pour découvrir ce qu’il est arrivé à leurs proches. En attendant que cela arrive, le mandat de la Commission d’enquête devrait être prolongé pour poursuivre leur travail de documentation crucial.

Lewis Mudge

Directeur, Afrique centrale

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher