topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
«J'ai 13 ans et j'habite dans un camp de réfugiés» Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Société

20 Minutes13 octobre 2019

Comment un adolescent vit-il dans un camp de réfugiés ? 20 minutes a rencontré Nesta Nezerwe (13 ans) au Rwanda.

Lunettes de soleil, pantalon et chemise fraîchement repassés: cette apparence soignée est importante pour Nesta Nezerwe, 13 ans, originaire du Burundi. Le garçon loge depuis quatre ans dans le camp de réfugiés de Mahama, au Rwanda, où vivent plus de 60'000 personnes. 20 minutes l'a rencontré.

Nesta, pourquoi vis-tu ici dans le camp de réfugiés de Mahama au Rwanda?

J'ai fui le Burundi il y a quatre ans avec ma mère et quatre frères. Par rapport à d'autres enfants j'ai eu de la chance qu'au moins ma mère soit avec nous. Mais mon père me manque beaucoup. Parfois, nous nous parlons au téléphone. Il est enseignant et pasteur.

Comment vis-tu ici?

Nous sommes six dans une petite maison en terre. C'est trop petit pour que je me sente bien, même si nous avons peint le logement pour le rendre plus joli. Au Burundi, nous vivions dans une grande maison et pouvions tout payer. Aujourd'hui ce que l'on a ne suffit souvent même pas à payer les vêtements.

Tu es bien habillé malgré les difficultés financières. Quelle importance accordes-tu à la mode et où achètes-tu des vêtements?

Nous, les Burundais, aimons généralement bien nous habiller et avoir l’air soignés. Les vêtements ne sont pas si chers ici. Mais ma mère vit aussi de manière très modeste pour que les enfants puissent s'acheter de tels habits.

Que fais-tu pendant ton temps libre?

Je prie beaucoup et je joue au volleyball, au basketball ou au ballon assis avec mes amis.

En Suisse, d'où je viens, le téléphone est très important pour les adolescents. Beaucoup ont même leur propre téléphone portable. Ils chattent et jouent avec leurs amis. Comment cela se passe pour toi?

Ma mère a un téléphone portable. Parfois, je peux l'utiliser.

Comment se passe ta journée dans le camp de réfugiés?

Je me lève entre 4h30 et 5h, je prends une douche et je marche trente minutes pour aller à l'école. Les cours commencent à 6h et se terminent à 4h dans l'après-midi. J'aime les mathématiques, la physique et la chimie. À la maison, j'aide avec le ménage.

Qu'est-ce que tu manges ici?

Dans mon ancienne vie, il y avait du pain et du thé pour le petit-déjeuner. Maintenant il y a des flocons d'avoine. Pour le dîner nous mangeons principalement du pudding au manioc avec des haricots. Ma famille reçoit chaque mois 5400 francs rwandais (5,4 francs suisses) pour acheter de la nourriture. J'aime particulièrement le riz ou l'ugali (une bouillie de céréales à base de semoule de maïs). A la fin du mois, il y a de la farine d'avoine parce que c'est bon marché.

Tu es un bon élève?

Oui, il y a beaucoup d'enfants intelligents ici dans le camp et qui font de bonnes notes. Mais c'est frustrant qu'aucun d'entre nous n'ait assez d'argent pour aller dans une bonne école secondaire. Sais-tu comment nous pouvons faire pour sortir d'ici et étudier? (ndlr Cet échange a eu lieu entre Murat et Nesta pendant une fusillade)

Malheureusement, je ne peux pas te le dire. Qu'aimerais-tu étudier?

Médecine. Je veux devenir médecin ou officier et rentrer au Burundi. J'espère que mes rêves se réaliseront. Même si nous n’avons pas tout ce dont nous avons besoin pour cela.

par Murat Temel/atk -

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher