topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Breaking News : ARIB.INFO PASSE EN MODE VACANCES POUR LA PÉRIODE ESTIVALE : Comme chaque année, La Rédaction d'ARIB.INFO lève le pied durant les mois de juillet et août avant de redémarrer à fond début septembre. La Rédaction reste toutefois attentif à l’actualité et, comme vous pourrez le constater, ne vous laissera pas sans Info cet été. Le flux d'actus sera juste moins dense qu'à l'accoutumée. Alors restez connecté ! Toute La Rédaction en profite pour vous souhaiter d'agréables vacances. [@rib News, 05/07/2019] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Déjà deux morts et 26 blessés dans une campagne électorale tendue au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Sécurité

PANA, 06 mai 2020

Bujumbura, Burundi - Le bilan de la première semaine de campagne électorale, partie sur des chapeaux de roues, le 27 avril dernier, s’élève à au moins deux morts, 26 blessés et un disparu dans des rivalités entre militants de la mouvance présidentielle et ceux de l’opposition, a-t-on appris, mercredi, de diverses sources concordantes à Bujumbura.

La police nationale fait état d’au moins deux morts et 18 blessés, côté mouvance présidentielle, un disparu et huit blessés dans les rangs de l’opposition au cours de cette première semaine de campagne électorale.

Les violents incidents ont surtout opposé les militants des deux principaux partis rivaux, dans les grands réservoirs électoraux du nord, du centre et de l'ouest du Burundi.

Des militants du Conseil national pour la défense de la démocratie/Forces de défense de la démocratie (CNDD-FDD, au pouvoir) et ceux du Congrès national pour la liberté (CNL, opposition) en sont venus aux mains dans ces localités.

La campagne électorale est animée par une dizaine de partis politiques, deux coalitions de partis politiques et 18 indépendants.

Les élections proprement dites combineront la présidentielle, les législatives et les communales, le même jour du 20 mai prochain, avec la participation de plus de cinq millions d’électeurs.

Les parties intéressées par ces scrutins ont encore deux semaines devant eux pour battre campagne.

Dans un communiqué, le parquet général de la République du Burundi rappelle « à tous les citoyens burundais", en général, et "aux militants des partis politiques", en particulier, que la loi "n’est pas en veilleuse" durant cette période de propagande. « Quiconque enfreint la loi doit subir sa rigueur », avise le communiqué.

Le parquet avise encore les responsables des partis politiques qu'ils ne sont pas « exemptés » de poursuites judiciaires durant cette période de propagande. "Ils doivent s’abstenir de tout acte pouvant inciter les militants au recours à la violence".

Les mêmes responsables politiques sont tenus de rappeler à l’ordre les militants et de se désolidariser avec ceux qui enfreignent la loi.

Le communiqué invite les parquets de province à la vigilance « maximale » afin de traduire en justice tous ceux qui s’adonnent à la violence.

 « Le cas échéant », les procureurs doivent se transporter sur les lieux pour constater eux-mêmes les infractions et conduire l’instruction dans une « procédure de flagrance », invite, à la fin, le communiqué.

Le ministre de l’Intérieur, Pascal Barandagiye, est également monté au créneau, mercredi, pour dire « assez » aux actes d’intolérance politique en cette période de campagne électorale tendue au Burundi.

Le responsable gouvernemental a encouragé la Justice à faire son travail pour décourager les écarts de comportements, en violation du code électoral.

Les précédentes élections générales de 2015 avaient été encore émaillées de violences de masse.

Les violences faisaient suite à l’officialisation de la candidature du chef de l’Etat sortant, Pierre Nkurunziza, à un troisième quinquennat, jugé « de trop » et qu’il a fini par obtenir au forceps.

Un général à la retraite, Evariste Ndayishimiye, a été désigné par le parti présidentiel et nombreux sont les pronostics qui le donnent vainqueur le futur locataire du "Palais Ntare Rugamba", du nom du dernier monarque conquérant du Burundi.

Le chef de l'Etat sortant participe activement à la campagne du candidat du pouvoir.

Le principal opposant, Agathon Rwasa, fait néanmoins presque jeu égal avec le candidat du pouvoir dans la mobilisation des foules, de l'avis général des observateurs.

L'opposant galvanise les foules par une campagne centrée sur le « changement radical", une fois au pouvoir.

Le candidat du CNDD-FDD, quant à lui, offre d'inscrire son action dans la continuité et la consolidation des acquis engrangés par le parti-Etat au cours de ces 15 dernières années.

Les deux principaux protagonistes de la présidentielle ont en commun l'appartenance ethnique à la communauté majoritaire des Hutu.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher