topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Jean-Marie Rurimirije, lauréat du prix « Golden Amahoro Iwacu 2008 » Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Diaspora

Source Journal "Arc-En-Ciel" N°215 du 22 août 2008

La Médaille d’Or de la Semaine

La diaspora burundaise vivant en Europe s’est réunie dans un comité connu sous le nom de « Burundi Cœur d’Afrique ». Le vendredi passé, le 15 août 2008, tout Bujumbura a dansé sous les rythmes d’un concert organisé par ce comité, au Musée Vivant de Bujumbura, dans le cadre d’un festival connu sous le nom de « Amahoro Iwacu 2008 ».

Pour la première fois depuis très longtemps, le public de Bujumbura a eu l’occasion de revoir sur scène, le terrible Christophe Matata, un des grands artistes de toute l’histoire de la musique burundaise, aujourd’hui établi en Europe.

Un autre habitué des scènes burundaises avait fait le déplacement depuis la Belgique, pour nous aider à savourer ce grand rendez-vous culturel national : c’est notre ami John Chris, une autre figure emblématique de la famille des musiciens burundais. Rappelons que ce concert fut facilité par l’apport logistique du Binub, le Bureau Intégré des Nations Unies au Burundi.

Le grand moment de ces cérémonies restera bien évidemment, l’attribution du prix « Golden Amahoro Iwacu 2008 », primant un burundais qui s’est distingué dans la consolidation de la paix et le développement de son pays. Pour la troisième fois consécutive, ce prix très convoité a atterri dans les mains de Jean-Marie Rurimirije, l’actuel chargé des missions à la présidence de la République.

Au-delà de ses fonctions politiques, ce grand patriote burundais et homme d’affaires prospère, il est l’initiateur du projet Mutec (Mutuelle d’Epargne et de Crédit), la Reine de la Microfinance au Burundi. Elle emploie plus d’une centaine de salariés, a déjà donné comme crédit plus de 500 millions de Fbu et construit en face de la présidence de la République, un immeuble de plus de cinq étages comme son siège.

Ce qui prouve que Jean-Marie Rurimirije a encore d’autres projets d’envergure nationale dans ses tiroirs. Rappelons également qu’il a joué la médiation, à ses risques et périls, pour obtenir la libération de plusieurs otages détenus par le Palipehutu-Fnl, alors au maquis.

Pour cette semaine, notre Rédaction, décerne, en âme et conscience, la Médaille d’Or de la Semaine, à Mr Jean-Marie Rurimirije, le Patron de la Mutec, pour tout ce qu’il a déjà fait pour sortir le Burundi de la guerre et du sous-développement.

Ce n’est d’ailleurs pas une surprise, s’il vient de recevoir pour la troisième fois consécutive, le « Golden Amahoro Iwacu ». Cette fois-ci, c’était à l’occasion de l’Assomption, le 15 août 2008, ce qui est un signe très important pour ce grand chrétien burundais, qui n’était pas d’ailleurs au Musée Vivant, lui qui avait accompagné le président de la République dans son pèlerinage à Mugera (Gitega), après avoir été élu par un jury de 30 personnes, à une majorité écrasante de 29 voix.

Jean-Marie Rurimirije, ce garçon de ville d’une simplicité extraordinaire reste un exemple à suivre pour tous les membres de la diaspora burundaise, ainsi que les jeunes de ce pays aux potentialités économiques très grandes.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher