topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
"Silences gênés" au Burundi après la mort de Pierre Buyoya, ancien homme fort du pays Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

PANA, 19 décembre 2020

Nul n’aura été moins prophète dans son pays que le défunt président burundais, Pierre Buyoya (Bio-portrait)

Bujumbura, Burundi - Le décès de l’ancien président burundais, Pierre Buyoya, jeudi dernier à Paris (France) a été pleuré, beaucoup plus du côté de la communauté internationale que dans le pays qui l’a vu naître, il y a 71 ans, et qui l’a connu en tant que premier magistrat pendant une décennie, note-t-on.

Certains commentateurs à Bujumbura expliquent ces "silences gênés" par le fait que l'homme était recherché par la justice de son pays pour de présumés crimes d’Etat, notamment pour avoir commandité l'assassinat de son successeur, Melchior Ndadaye, dans le putsch militaire de 1993.

Le 20 octobre dernier, la Cour suprême de justice du Burundi condamnait le major Buyoya ainsi que 18 autres anciens hauts gradés de l’armée à la prison à vie, dans un procès d’assassinat du Président Ndadaye.

Au chapitre des réactions, l’Unité pour le progrès national (UPRONA), son propre parti, a mis 48 heures avant de sortir un bref communiqué sur la perte d’un "Grand Mushingantahe" (un Grand Sage, en langue nationale Kirundi).

Aucun autre parti politique, aussi bien de la mouvance présidentielle que de l’opposition, n’avait réagi, trois jours après l’annonce du décès de l'auteur de "Mission possible".

Dans ce livre, il jetait un regard rétrospectif sur son premier passage au pouvoir (1987 à 1993). 

En termes d'héritage politique, certains lui reconnaissent le courage d'avoir initié un projet politique controversé, celui d’unité nationale dans un pays aux divisions ethniques séculaires.

C’est encore lui qui a initié d'audacieuses réformes administratives et démocratiques inclusives de toutes les sensibilités socio-politiques et ethniques.

La conclusion de l’accord inter-burundais d’août 2000, à Arusha, en Tanzanie, sur la paix et la réconciliation, lui doit encore beaucoup.

L'accord a permis de mettre fin à une décennie de guerre civile par un partage plus équitable du pouvoir entre les deux ethnies longtemps antagonistes des Hutu (majoritaires) et des Tutsi (minoritaires).

Dans l'opinion, la controverse autour de l'homme va jusqu'à se demander où reposera-t-il pour l'éternité ?

Un internaute se demande quelles dispositions vont être prises pour concilier le double statut d’un "condamné" et celui d’un ancien chef d’Etat qu’il faut enterrer dignement ?

Pour l’internaute, le dirigeant burundais pouvait prétendre à des obsèques dignes de son rang, si son règne n’avait pas été "illégal et illégitime".

Le réconfort pour l'homme et les siens est venu des réactions attristées de la communauté internationale.

Ces réactions tranchent avec celles mitigées au pays et qui confirment l’adage qui dit que "Nul n’est prophète chez soi".

"C’est avec une profonde émotion" que le président de la Commission de l’Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, a appris le décès de Pierre Buyoya

Dans un communiqué, Moussa Faki déplore la perte d’un homme "qui a tant œuvré pour la paix dans son pays et sur le Continent".

En sa qualité de Haut-représentant du président de la Commission de l’Union africaine pour le Mali et le Sahel jusqu’au mois de novembre dernier, "Pierre Buyoya a fait preuve d’un engagement exceptionnel dans l’accomplissement de sa mission", souligne le communiqué.

Le diplomate tchadien note encore que tout au long des huit années passées au service de l’UA, Pierre Buyoya a été "un infatigable promoteur de la paix dans cette région" et a mis "sa riche expérience d’ancien chef d’Etat au service de cette cause à laquelle il avait consacré tout son temps et toute son énergie".

L’Etat malien, de son côté, s’est engagé à rapatrier le corps de Buyoya et à organiser ses funérailles à Bamako.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher