topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Ouganda : Un scrutin sous cloche Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Afrique

Reporters sans frontières, 13.01.21

A moins de deux jours de l’élection présidentielle, les autorités ougandaises ont ordonné la coupure des réseaux sociaux et des services de messagerie. Reporters sans frontières (RSF) dénonce une grave entrave à la liberté d’informer, point d’orgue d’un processus électoral marqué par une intense répression contre les médias et les journalistes.

Les fournisseurs d’accès internet ougandais ont reçu l’ordre de couper Facebook, Twitter, WhatsApp, Signal et Viber. La directive vient de l’organe de régulation des communications (UCC) dans un courrier consulté par plusieurs agences de presse, mardi 12 janvier.

Cette mesure intervient à deux jours de l'élection présidentielle qui oppose le président sortant Yoweri Museveni, au pouvoir depuis 1986 et en lice pour un sixième mandat, à Bobi Wine, un chanteur populaire devenu son principal opposant. La campagne a été marquée par de nombreuses violences et une répression intense contre les voix dissidentes, qui n’a pas épargné les journalistes. En outre, cette coupure des réseaux sociaux  survient après que Facebook a décidé de fermer une dizaine de comptes appartenant à des proches ou des responsables du régime, dont l’actuel attaché de presse du président, accusé par le réseau social de s’être livré à des entreprises de manipulation du débat public.

“Qu’elle constitue un acte de censure délibéré ou une mesure de représailles puérile, cette décision va continuer à détériorer un peu plus les conditions d’un débat public ouvert, pluraliste et transparent pourtant indispensable à la crédibilité du scrutin, déplore le responsable du bureau Afrique de RSF, Arnaud Froger. Cette coupure des réseaux sociaux va également contribuer à placer cette élection sous cloche. Elle constitue une nouvelle étape dans la répression menée contre la liberté d’informer ces dernières semaines.”

La fin de l’année 2020 a en effet été marquée par plusieurs incidents. Ainsi, le journaliste Moses Bwayo a reçu, le 5 novembre dernier, une balle quasiment tirée à bout portant au visage par un policier alors qu’il filmait des partisans du parti de Bobi Wine. Deux jours auparavant, un agent du renseignement militaire, Paddy Ankunda, avait qualifié certains journalistes de la presse étrangère d’agents de la CIA. Ces messages postés sur Twitter ont depuis été effacés. La presse étrangère n’est pas non plus épargnée : trois journalistes canadiens de CBC News venus couvrir la campagne électorale ont été expulsés du pays le 29 novembre.

En tout, RSF a enregistré près d’une quarantaine d’attaques contre la liberté d’information depuis le début du mois de novembre, dont 21 agressions et 8 arrestations arbitraires de journalistes.

Depuis la dernière élection présidentielle en 2016, l’Ouganda a perdu 23 places et occupe désormais la 125e position sur 180 pays dans le Classement mondial de la liberté de la presse établi par RSF.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher