topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Breaking News : ARIB.INFO PASSE EN MODE VACANCES POUR LA PÉRIODE ESTIVALE : Comme chaque année, La Rédaction d'ARIB.INFO lève le pied durant les mois de juillet et août avant de redémarrer à fond début septembre. La Rédaction reste toutefois attentif à l’actualité et, comme vous pourrez le constater, ne vous laissera pas sans Info cet été. Le flux d'actus sera juste moins dense qu'à l'accoutumée. Alors restez connecté ! Toute La Rédaction en profite pour vous souhaiter d'agréables vacances. [@rib News, 05/07/2019] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : La coalition de l’opposition présente ses objectifs et perspectives Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

@rib News, 10/08/2010

Mot liminaire de la conférence de presse tenue par la coalition ADC-IKIBIRI en date du 10 août 2010 à Bujumbura

Thème central :       Avenir politique de la Coalition ADC-IKIBIRI :

                                    Présentation de l’Identité et  perspectives

Mesdames Messieurs les journalistes, Mesdames Messieurs,

Bonjour !

Bientôt le processus électoral entamé au cours de cette année va prendre fin. Entre-temps il est arrivé des événements importants dont la naissance de la coalition politique ADC-IKIBIRI. A ce stade beaucoup de citoyens et amis étrangers du Burundi se posent bien de questions sur l’avenir politique du Burundi, dont celle de la Coalition ADC-IKIBIRI. Cette conférence de presse est organisée en vue de répondre à certaines interrogations du public quant à l’avenir politique de la coalition ADC-IKIBIRI. Ainsi, avons-nous condensé ces réponses dans UNE NOTE DE PRESENTATION DE L’ADC-IKIBIRI, laquelle note contient aussi les objectifs, les perspectives politiques  à court et à long terme de la cette coalition. Nous en donnons ici le contenu essentiel. Toute la note va être rendue disponible au public par les voies habituelles.

1. Contexte général

Au lendemain du scrutin communal du 24 mai 2010, les Partis politiques , ADR-Urunani rw’imvugakuri, le CDP, le CNDD, le FEDS-SANGIRA, le FNL, le MSD, le PARENA, le PIT, le PPDRR, le RADEBU, SAHWANYA-FRODEBU et UPD-ZIGAMIBANGA, ont signé une déclaration commune, dans laquelle ils dénonçaient  la mascarade électorale au cour de laquelle il avait été constaté des fraudes massives et des nombreuses violations du Code électoral, qui ont fait complètement  dérailler tout le processus électoral.

Constatant que le processus démocratique était gravement mis en danger par les comportements irresponsables et répréhensibles du pouvoir en place  qui agissait en complicité avec la CENI, les Partis concernés ont décidé d’unir leurs efforts pour refuser cet état de fait. Ils ont commencé par mettre en place une organisation politique légale, la coalition ADC-IKIBIRI, à travers laquelle ils peuvent mener le combat politique conséquent pour ramener le pays sur le droit chemin.

En effet, en  date du 30 mai 2010,  ils ont procédé aux formalités légales de cette coalition en transmettant une déclaration y relative au Ministre de l’Intérieur en date du 7 juin 2010, et ce conformément à l’article 79 de la Constitution et  à l’article 8 de la loi n°1/006 du 26  juin 2003 portant organisation et fonctionnement des partis politiques, relatives aux coalitions.

Nous profitons ici pour éclairer l’opinion sur la légalité de la Coalition ADC-IKIBIRI. Cette légalité se fonde sur les articles de la Constitution et de la loi sur les Partis politiques cités ci-haut et dont nous donnons in extenso le contenu :

Article 79 de la Constitution

« Les partis politiques et les coalitions de partis politiques doivent promouvoir la libre expression du suffrage et participent à la vie politique par des moyens pacifiques »

Article 8 de la loi n°1/006 du 26 juin 2003 portant organisation et fonctionnement des partis politiques, relatives aux coalitions.

« Les Partis politiques peuvent former  des coalitions. La coalition est un rassemblement momentané de deux ou plusieurs Partis politiques en vue de poursuivre un ou plusieurs objectifs communs. Toute coalition donne lieu à une déclaration dont copie est communiquée au Ministre ayant l’intérieur dans ses attributions »

Il faut aussi préciser que l’ADC-IKIBIRI n’est pas une fusion de Partis membres. Elle reste une coalition dans laquelle chaque parti garde toute son identité.

2.  Objectifs et perspectives de la coalition ADC-IKIBIRI

Dans un premier temps, l’ADC-IKIBIRI s’est fixé l’objectif d’œuvrer en priorité pour que le processus électoral biaisé par les fraudes électorales avérées et constatées au cours  de l’enrôlement, de la campagne et du scrutin des élections communales, soit revu dans son entièreté,  et que les élections soient réorganisées dans de meilleures conditions.

Cependant, l’action politique de la coalition ADC-IKIBIRI va plus loin que le seul objectif de réorganisation du processus électoral. En effet, la coalition a adopté d’autres objectifs principaux  à moyen et long termes dont :

§         Adopter une vision commune, et mener ensemble des actions sociales et politiques dans l’intérêt  supérieur de la Nation burundaise pour la paix, la sécurité, la justice et le progrès socio-économique du peuple burundais ;

§         Mettre sur pied des ensembles politiques viables et efficaces pour accomplir les activités politiques et économiques vitales pour  la nation ;

§         Protéger les nombreux acquis sociaux et politiques issus des Accords de Paix signés au Burundi ;

§         Contribuer efficacement au programme de Consolidation de la Paix au Burundi.

Au niveau des perspectives, dans un premier temps, l’ADC-IKIBIRI a voulu donner toute sa contribution pour que ce processus électoral soit redressé avant qu’il ne débouche sur la cassure de la Nation burundaise. C’est dans ce contexte qu’après avoir dénoncé les nombreux dérapages subis par ce processus à travers les nombreuses déclarations et correspondances adressées à la Communauté Nationale et Internationale, l’ADC-IKIBIRI a proposé la mise en place d’un cadre de dialogue adapté à ce genre de crise.

Dans un deuxième temps, l’ADC-IKIBIRI se propose de sensibiliser tout le peuple burundais sur les nobles objectifs qu’il s’est  fixé d’atteindre à moyen et long termes.

L’ADC-IKIBIRI n’est donc pas une organisation politique dictée uniquement  par les regrettables évènements du moment, qui de toute façon finiront par trouver une solution. Elle a une vision à moyen et long termes pour le pays.  Malgré l’apparente résistance de la CENI et du pouvoir en place ainsi que la forte obstination de s’enfoncer dans un processus électoral délabré, il est manifeste que la majorité des burundais désirent la paix, le développement, la bonne gouvernance, à travers une démocratie véritable qui ne cache pas les tares actuels comme les fraudes électorales, la répression, la peur, la corruption, la privation des libertés publiques et politiques.

Pour ce faire l’ADC-IKIBIRI se doit d’être une organisation politique œuvrant à court, moyen et long termes pour pouvoir agir efficacement sur ces facteurs qui pour la plupart ne peuvent être réellement influencés ou modifiés favorablement que dans les moyen et long termes.

L’ADC-IKIBIRI va se doter d’une plateforme commune, point de rencontre entre tous les programmes des Partis constituant l’ADC-IKIBIRI, et en conformité avec les objectifs de l’Alliance.

3. Conclusion

Dans un contexte burundais habitué à des réflexes de division et d’exclusion, la coalition ADC-IKIBIRI se propose de mener une démarche unificatrice basée sur le respect des principes pertinents des Accords de paix et de la Constitution. Le pouvoir en place et la CENI peuvent bien imposer momentanément un régime non unitaire et illégitime issu du processus électoral biaisé, mais  les burundais finiront par retourner aux bonnes méthodes pouvant leur faire parvenir aux objectifs de développement, de bonne gouvernance, d’inclusion et de dialogue que leur propose l’ADC-IKIBIRI. Notre espoir est que nos efforts pourront aboutir rapidement avant qu’il n’y ait trop de dégâts dans le pays. Pour atteindre ces différents objectifs que c’est fixés l’Alliance,  l’ADC-IKIBIRI sollicite  le soutien de tout le peuple burundais.

Je vous remercie.

Lire la Note de présentation de la coalition ADC-IKIBIRI 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher