topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Reporters sans frontières demande la libération de Jean-Claude Kavumbagu Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Droits de l'Homme

@rib News, 11/09/2008

Reporters sans frontières

Communiqué de presse

11 septembre 2008

BURUNDI

Le directeur d’un site Internet écroué pour avoir prétendument “diffamé” le chef de l’Etat

Reporters sans frontières demande la libération de Jean-Claude Kavumbagu, directeur du site Internet Net press, arrêté et écroué le 11 septembre 2008 à Bujumbura, sur la base d’une plainte pour “diffamation” déposée contre lui par le secrétaire général du gouvernement.

“Outre qu’elle n’apporte aucune réponse satisfaisante à une éventuelle diffamation du chef de l’Etat, cette incarcération nous inquiète dans la mesure où elle survient à un moment où les relations entre le gouvernement et la société civile se sont nettement détériorées. Notre crainte est que l’arrestation de Jean-Claude Kavumbagu soit le prélude à d’autres actes répressifs à l’encontre de la presse privée, répétant la crise provoquée par l’incarcération de quatre journalistes fin 2006”, a déclaré l’organisation.

Jean-Claude Kavumbagu, directeur du site d’informations Net press, a été placé en état d’arrestation et écroué à la prison centrale de Mpimba, le 11 septembre, après avoir répondu à une deuxième convocation du parquet de la capitale. Lors d’une première comparution, en août 2008, il lui avait été notifié que le secrétaire général de gouvernement avait porté plainte pour “écrits diffamatoires” et “propos injurieux”.

Les poursuites font suite à la publication d’un article accusant le président de la République, Pierre Nkurunziza, d’avoir utilisé 100 millions de francs burundais (71 000 euros) lors de son voyage en Chine, à l’occasion de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques, alors que le secrétariat général du gouvernement affirme ne lui avoir octroyé que 50 millions. Selon l’article, le déblocage de cette somme aurait retardé le paiement des salaires des fonctionnaires.

Net press est un site Internet critique envers le CNDD-FDD, le parti du Président qui a remporté l’élection présidentielle d’août 2005. Son directeur a également été plusieurs fois arrêté sous le précédent gouvernement, notamment en 2001 et 2003, et son site suspendu sur ordre de l’organe de régulation des médias en 2005.

Son arrestation intervient dans un contexte d’hostilité croissante des partisans du chef de l’Etat contre les associations de défense des droits de l’homme et certains médias privés ou journalistes locaux, accusés par exemple d’être des “enfants de la dictature” uniquement soucieux de “sauvegarder leurs acquis” par un site progouvernemental.

En novembre 2006, quatre journalistes importants de Bujumbura avaient passé plus de deux mois en prison après la diffusion d’une information selon laquelle l’armée aurait préparé l’attaque du palais présidentiel et du domicile du chef du parti présidentiel, avec pour objectif de servir de preuve à la préparation d’une tentative présumée de coup d’Etat, dont la réalité était contestée par les médias privés.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher