topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Durant les mois de juillet et août 2019, ARIB.INFO se met en mode vacances ! Des articles seront régulièrement postés sur le Site Web mais le traitement des informations sera ralenti. Le rythme habituel reprendra en septembre. [La Rédaction] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : la société civile dénonce les menaces du ministre de l’Intérieur Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Droits de l'Homme

@rib News, 26/10/2010

Déclaration des organisations de la Société civile à la suite de leur rencontre

avec le Ministre de l’Intérieur le 20 octobre 2010

Les organisations de la société civile expriment leur préoccupation

suite aux menaces qui pèsent sur l’APRODH et son président.

En date du 20 octobre 2010, cinq organisations de la société civile burundaise – APRODH, FORSC, Ligue ITEKA, OAG et OLUCOME – ont été reçues, sur sa demande, par le Ministre de l’Intérieur, Monsieur Edouard NDUWIMANA. A l’issue de cette audience, les organisations de la société civile (OSC) signataires de la présente déclaration tiennent à exprimer ce qui suit :

1.       Les OSC signataires de la présente déclaration saluent la volonté d’ouverture exprimée par le Ministre de l’Intérieur, sa promesse d’améliorer la collaboration avec les OSC ainsi que son soutien au code de conduite récemment adopté par les OSC.

2.       Les OSC signataires de la présente déclaration regrettent toutefois qu’il persiste, auprès de certaines autorités politiques, une perception négative qui considère les OSC impliquées dans la promotion des droits de l’homme et de la bonne gouvernance comme des opposants politiques.

3.       Les OSC signataires de la présente déclaration considèrent, en effet, que le plaidoyer pour la promotion du dialogue entre les partenaires politiques, tout comme la dénonciation de la violation des droits humains, n’ont rien à voir avec le soutien d’un quelconque groupe politique.

4.       Les OSC signataires de la présente déclaration expriment leur préoccupation suite à la gravité des reproches doublés de menaces formulées à l’encontre de l’Association pour la Protection des Droits de la Personne Humaine et des Personnes Détenues (APRODH), et particulièrement à son président Pierre Claver MBONIMPA. Ce dernier est accusé de travailler contre les institutions de la République après ses récentes déclarations sur des cas graves de violations de droits de l’homme pouvant impliquer des éléments de la police.

5.       Le Ministre de l’Intérieur a évoqué à ce sujet l’éventualité de l’annulation de l’agrément de l’APRODH et du remplacement de son président par le Ministère de l’Intérieur. Cela constituerait une ingérence illégale dans le fonctionnement d’une organisation de la société civile et une violation de la liberté d’association pourtant garantie par la Constitution de la République du Burundi.

6.       Les OSC signataires de la présente déclaration s’interrogent sur les raisons de la concomitance entre l’audience au Ministère de l’Intérieur et la conférence de presse du porte parole de la Police Nationale accusant le président de l’APRODH de soutenir les bandits armés. Bien plus, l’audience et la conférence de presse étaient consécutifs à une publication, sur un site web réputé proche du pouvoir, d’un article diabolisant certains responsables de la société civile dont Pierre Claver MBONIMPA.

7.       Les organisations signataires de la présente déclaration encouragent les pouvoirs publics à assurer la protection de l’intégrité physique des citoyens, à traduire en justice, sans faux fuyant, les agents publics coupables de dérapages et faire suite aux préoccupations citoyennes exprimées publiquement au lieu de s’en prendre aux dénonciateurs des abus.

8.       Les organisations signataires de la présente déclaration expriment leur solidarité avec l’APRODH et son président Pierre Claver MBONIMPA pour sa détermination et son engagement à la cause des droits de l’homme, un défenseur par ailleurs primé à plusieurs reprises par ses pairs nationaux ou internationaux.

9.       Les organisations signataires de la présente déclaration prennent bonne note des conseils du Ministre de l’Intérieur en matière de communication au sein de la société civile et réaffirment leur disponibilité à une franche collaboration avec les institutions étatiques.

Fait à Bujumbura, le 25 octobre 2010

LES SIGNATAIRES (Voir la liste  )

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher