topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Un mois d'octobre chargé de drames politiques au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

PANA, 13/10/2008 

Bujumbura, Burundi - Les Burundais ont célébré, lundi, dans le recueillement, le 47ème anniversaire de l'assassinat du "héros de l'indépendance nationale", le Prince Louis Rwagasore et reviendront se souvenir, le 21 octobre prochain encore, de la disparition tragique du "martyr de la démocratie", Melchior Ndadaye, en tant que premier président démocratiquement élu de l'ère post-coloniale du pays.

Dans le premier cas, nombreux sont les historiens et politologues qui sont revenus, lundi, sur le parcours politique "exceptionnel" du fils du Roi Mwambutsa, en rappelant qu'il avait gagné haut la main les premières élections législatives de septembre 1961 sous la houlette du parti pour le progrès national (UPRONA) qui militait pour l'indépendance immédiate vis-à-vis du pouvoir colonial belge.

Le rôle de "rassembleur" de Rwagasore n'a pas non plus échappé aux commentateurs qui ont eu encore à rappeler l'adhésion spontanée des élites et masses paysannes hutu et tutsi, les deux principales ethnies antagonistes du pays, ainsi que celle des différentes confessions religieuses (musulmans et chrétiens) à son projet de société "unitariste".

Le Prince Louis Rwagasore a été précisément assassiné le 13 octobre 1961, le soir de son premier Conseil des ministres et la justice condamnera à mort quelques leaders du Parti démocrate chrétien (PDC) proche du pouvoir colonial et opposé à l'indépendance immédiate du Burundi.

Lors du 40ème anniversaire de l'indépendance nationale, un "groupe d'initiative des patriotes" burundais a adressé une pétition au gouvernement belge lui demandant la création d'une commission parlementaire sur l'assassinat du Prince Louis Rwagasore, alors Premier ministre du Burundi.

"Le peuple belge a lui aussi le droit de connaître ce que ses représentants ont fait en son nom, afin de pouvoir tourner la page de l'histoire coloniale au Burundi comme cela a été fait en ce qui concerne l'assassinat de Patrice Emery Lumumba, Premier ministre de la République démocratique du Congo", écrivaient les signataires de la pétition qui reste aujourd'hui encore sans réponse.

Après la mort du Prince Louis Rwagasore, le pays a sombré dans des massacres interethniques.

La même situation chaotique a caractérisé le pays, en 1993, suite à l'assassinat, du président hutu, Melchior Ndadaye, dans un putsch de l'armée alors dominée par la minorité tutsi.

Là aussi, les enquêtes restent vagues sur les vrais commanditaires de l'assassinat du champion de la démocratie.

Le nouveau régime du président Nkurunziza a tenté de réhabiliter les deux illustres disparus en faisant imprimer la plus grande coupure en circulation de 10.000 Francs burundais (près de 10 dollars US) à leur effigie.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher