topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : nouvel arrestation d’un avocat accusé de "subornation de témoins" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Justice

@rib News, 29/07/2011 - Source AFP

Me François NyamoyaUn des avocats des parties civiles dans le procès des assassins présumés du représentant de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) en 2001 au Burundi, a été arrêté "pour subornation de témoins" et écroué jeudi, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.

"C’est avec consternation que nous avons appris l’arrestation de notre confrère Me François Nyamoya hier après-midi et son incarcération à la prison centrale de Mpimba", a déclaré à la presse Me Sylvestre Banzubaze, porte-parole de l’ordre des avocats burundais.

"Le substitut du procureur qui l’a entendu nous a expliqué qu’il est poursuivi pour subornation de témoins dans le cadre de l’affaire Kassi Malan", le représentant de l’OMS au Burundi assassiné en 2001, a-t-il poursuivi.

Contacté, le procureur et le porte-parole de la Cour suprême n’ont pas souhaité s’exprimer sur cette affaire.

"Cest le harcèlement de notre ordre qui se poursuit", a accusé Me Banzubaze, assurant "que les faits reprochés à Me Nyamoya remontent à 2003" et qu’il y a donc "prescription".

Des sources judiciaires ont affirmé que Me Nyamoya auraient suscité de faux témoignages qui auraient abouti à l’incarcération de plusieurs hauts responsables des forces de l’ordre, condamnés dans un premier avant d’être tous acquittés en juin 2008.

M. Malan, un Ivoirien de 55 ans, avait disparu de Bujumbura le 20 novembre 2001. Son corps, qui portait des traces de coups, avait été retrouvé dans l’après-midi sur les rives du lac Tanganyika dans la capitale burundaise.

Me Nyamoya, porte-parole du parti d’opposition Mouvement pour la solidarité et le développement (MSD), avait déjà été arrêté et écroué pour "injures" et diffamation" de septembre à octobre 2010.

"Nous demandons la libération de Me Nyamoya, ainsi que celle de nos deux confrères Me Suzanne Bukuru et le bâtonnier Me Isodore Rufyikiri, car tous sont en prison injustement", a martelé le porte-parole de l’ordre des avocats burundais.

M. Banzubaze a fait cette déclaration au cours d’une manifestation d’une centaine d’avocats devant le palais de justice Bujumbura, qui brandissait des pancartes demandant la libération de leurs confrères, ainsi que des bougies et des torches "pour chercher la justice perdue dans les ténèbres".

Le bâtonnier de l’ordre des avocats avait été arrêté mercredi pour "outrage à magistrats" après s’être exprimé publiquement au cours d’une manifestation d’avocats en soutien à une consoeur, Me Suzanne Bukuru.

Avocate des parties civiles dans le procès de Patrice Faye, un Français de 58 ans qui vient d’être condamné à 25 ans de prison pour viols, Me Bukuru avait elle été arrêtée pour "complicité d’espionnage" et écroué le 15 juillet pour avoir facilité une interview avec des journalistes français.

Depuis son arrestation, un bras-de-fer est engagé entre le pouvoir burundais et l’ordre des avocats, en grève des prétoires depuis lundi et qui organisent des manifestations chaque matin.

Les avocats ont reçu le soutien de la société civile burundaise et celui de plusieurs organisations internationales, dont Amnesty International qui a exigé jeudi "une libération immédiate" des avocats emprisonnés.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher