topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

a
Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Rwanda : accusé de diffamation et provocation raciales, Pierre Péan relaxé Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Afrique

@rib News, 09/11/2008 – Source AFP

Pierre PéanL'écrivain et enquêteur Pierre Péan a été relaxé vendredi par le tribunal correctionnel de Paris devant lequel il était poursuivi pour diffamation raciale et provocation à la discrimination raciale à la suite de son ouvrage sur le génocide rwandais.

Son avocate, Me Florence Bourg, a salué « une victoire de la liberté d'expression ».

Claude Durand, éditeur du livre de M. Péan « Noires fureurs, blancs menteurs » (Fayard, 2005), a également été relaxé par la 17e chambre correctionnelle.

La publication de ce livre consacré au génocide rwandais de 1994 avait entraîné en octobre 2006 le dépôt d'une plainte avec constitution de partie civile de SOS Racisme qui entend faire appel du jugement. Le ministère public avait lui-même décidé de poursuivre l'écrivain et son éditeur.

Il était reproché notamment à Pierre Péan de reprendre dans son ouvrage les accusations attribuant aux Tutsis une « culture du mensonge et de la dissimulation ».

Le tribunal a estimé « que la formulation "culture du mensonge et de la dissimulation", aussi brutale qu'elle puisse apparaître, spécialement pour les victimes d'un génocide, ne peut être considérée comme l'imputation d'un fait précis visant à jeter le discrédit sur l'ensemble des Tutsis ».

Les juges ont souligné en outre « que si l'auteur attribue principalement aux Tutsis ce particularisme culturel, il le prête également aux Hutus et plus généralement aux Rwandais », « sans jamais nier la réalité du génocide ».

En outre, poursuit le jugement, « même si la formulation qu'il emploie peut légitimement heurter ceux qu'il vise », les développements de l'auteur « ne contiennent néanmoins aucun appel ni aucune exhortation à la discrimination, à la haine ou à la violence susceptible de provoquer chez le lecteur un rejet ou une réaction à l'encontre des Tutsis ».

Relaxés, MM. Péan et Durand ont toutefois été déboutés de leurs demandes de dommages et intérêts vis-à-vis de SOS Racisme à qui ils reprochaient d'avoir engagé une procédure abusive à leur encontre.

Le tribunal a estimé que « Pierre Péan s'est naturellement exposé à la critique » et « la seule considération pour les victimes du génocide aurait dû (le) conduire à davantage de précautions dans la formulation de ses propos ».

L'avocat de SOS Racisme, Léon Lef Forster, a fait part de sa « grande tristesse car le tribunal a indiqué honnêtement que les propos étaient tout à fait déplacés mais a eu une lecture très modérée de ces propos ». Il a annoncé qu'il ferait appel.

Au nom de Pierre Péan, Me Florence Bourg a salué « une victoire de la liberté d'expression, du vrai débat d'idées sur un sujet très difficile ». Dans son livre, M. Péan « stigmatise un fait culturel, pas une race. Le tribunal l'a très bien compris ».

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher