topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : la Police empêche une manifestation de journalistes Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Droits de l'Homme

@rib News, 26/02/2013 – Source AFP

 La Police burundaise a empêché mardi, sans violences, de manifester une centaine de journalistes qui demandaient la libération de leur collègue Hassan Ruvakuki, correspondant de Radio France Internationale condamné à trois dans de prison pour association de malfaiteurs.

La manifestation avait été déclarée lundi illégale par le Maire de Bujumbura, Saïdi Juma. Dès l'aube mardi, la police a posté une centaine de policiers à tous les carrefours dans un périmètre englobant le palais de justice, a-t-on constaté sur place.

Environ une centaine de journalistes, portant des T-shirts à l'effigie de Hassan Ruvakuki, se sont malgré tout regroupés place de l'Indépendance, en plein-centre-ville de Bujumbura, pour entamer une marche silencieuse vers le Palais de justice.

Ils se sont heurtés à un cordon de police avant d'arriver à leur objectif, et ont finalement décidé de rebrousser chemin après discussion avec des responsables de la police à Bujumbura.

« Nous sommes satisfaits. Même si nous ne sommes pas parvenus à atteindre le Palais de justice, nous avons pu manifester notre soutien à Hassan Ruvakuki, sans peur malgré les tentatives d'intimidation », a déclaré Alexandre Niyungeko, président de l'Union burundaise des journalistes (UBJ).

« C'est une victoire contre l'arbitraire car nous n'avons pas cédé à la peur et la police ne nous a pas chargés violemment, comme mardi passé », a-t-il insisté, assurant que le mouvement se poursuivrait tous les mardis, « jusqu'à ce que notre collègue en prison parce qu'il a fait son travail, soit libéré ».

La semaine dernière, la Police avait dispersé à coups de grenades lacrymogènes et de matraques une manifestation de journalistes, la quatrième depuis janvier.

Hassan Ruvakuki, arrêté en novembre 2011 a été condamné en première instance à la prison à perpétuité pour "terrorisme". Sa peine a été ramenée à trois ans de prison en appel en janvier, le chef de terrorisme ayant été abandonné.

Ruvakuki est accusé d'être impliqué dans une attaque lancée depuis la Tanzanie dans l'est du Burundi par une nouvelle rébellion. Le journaliste affirme avoir suivi les activités de cette rébellion dans le cadre de son métier.

En visite au Burundi vendredi, Andris Piebalgs, commissaire européen au Développement, s'était dit "choqué" par la violence policière manifestée la semaine dernière et avait mis en garde contre un nouveau déchaînement de la police ce mardi.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher