topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : Lydia Nsekera brigue un ultime mandat à la tête de la FFB Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Sports

Jeune Afrique, 30/10/2013

Fifa - Burundi : aux armes... Nsekera !

Par Alexis Billebault, à Zurich

 Première femme à avoir intégré le Comité exécutif de la très masculine Fifa, Lydia Nsekera (47 ans) dirige aussi la Fédération burundaise de football. Elle y briguera un dernier mandat en novembre.

"Si je gagne, je vous assure qu’il s’agira de mon tout dernier mandat". Après, c'est promis, Lydia Nsekera se consacrera davantage à ses deux fils – elle est veuve depuis 10 ans - et au garage automobile dont elle ne peut plus assurer la gestion à plein temps.

Car celle qui dirige la Fédération de football du Burundi (FFB) depuis 2004 compte bien être réélue à son poste, le 17 novembre prochain. "Diriger une fédération comme celle du Burundi, c’est quelque chose de passionnant, mais également de compliqué, nous ne disposons pas de gros moyens. Il y a encore des choses à faire, et j’espère qu’on me laissera le temps de les mettre en œuvre", explique-t-elle.

"Une fierté pour le Burundi"

En attendant sa possible reconduction pour un mandat de quatre ans, l’histoire retiendra que sous son règne, le Burundi, petit poucet du football africain, s’est qualifié pour le Championnat d’Afrique des nations (Chan), qui aura lieu en Afrique du Sud du 11 janvier au 1er février 2014.

"C’est la première fois que la sélection nationale va participer à une grande compétition, et c’est une fierté pour tout le pays", assure-t-elle. "Ces dernières années, il y a eu de réelles avancées. Le championnat de Division 1, semi-professionnel, avec douze équipes, s’appuie sur un vrai calendrier, et il va à son terme. La fédération est bien gérée, et je pense que son image est bonne", se félicite l’ancienne licenciée en économie.

Retrouver cette quadragénaire affable à la tête de la FFB n'est pas surprenant, tant le football a toujours fait partie de sa vie. Son père, Serge Rwavyuma (frère de la princesse Esther Kamatari dont l’oncle Mwanbutsa IV a régné 50 ans sur le pays), qui a longtemps présidé le Burundi sport dynamique (Bujumbura), l'emmenait régulièrement assister à des matchs de football.

Réticences et machisme

"J’ai vite apprécié ce sport, qui, dans notre pays, malgré les conflits, les violences, a toujours globalement été une source d’union. Je suis entrée à la fédération en 2000, en tant que membre de l’Atletico olympic, dont j’étais un des sponsors. Puis, quand on m’a proposée d’être candidate en 2004, j’ai d’abord refusé. Je m’imaginais plutôt trésorière, ou à la commission des compétitions. Car pour une femme, dans un pays assez machiste, s’occuper de football peut-être assez mal vu." Mais force est de constater que, neuf ans après sa première élection, Lydia Nsekera a vaincu beaucoup de réticences. "Même si j’ai évidemment des ennemis et des opposants", nuance-t-elle.

Après le Burundi, c'est désormais à la Fifa que la quadragénaire fait avancer la cause du football féminin. En mai dernier, lors du Congrès de l'Île Maurice, elle a été la première femme élue au Comité exécutif de l'instance internationale, un an après y avoir été cooptée. Elle y a désormais en charge, pour quatre ans, le développement du football féminin. Ses nouveaux collègues du gouvernement mondial du football ? "Ils sont très courtois, et je n’ai aucun problème avec eux. Je me sens très à l’aise", assure celle qui, aujourd'hui, n'a vraiment plus rien d'une novice. N'en déplaise à certains machistes du ballon rond.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher