topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Sur les prises de position changeantes de certains politiciens burundais Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Opinion

@rib News, 27/04/2014

Les paradoxes du jeu politique de l’opposition au Burundi

Par Hassan Ngendakumana

Il paraît qu’il est très difficile pour les étrangers et surtout les occidentaux de bien comprendre le jeu politique de l’opposition burundaise. Il est tellement complexe qu’il faut un maximum de recule et d’analyse historique approfondie pour bien comprendre ses paradoxes et par là, juger de sa fiabilité ou crédibilité. S’il est vrai qu’on dit souvent que ceux qui ne changent pas d’avis sont stupides, il est aussi vrai que par insanité, on change d’opinion. Depuis l’an 2000, on observe au Burundi des paradoxes dans le jeu politique de l’opposition que nous voudrions partager avec nos  lecteurs.

Premier paradoxe :

Lors des négociations des accords de paix d’Arusha, le parti Uprona, leader du groupe G10, avait des doutes, il était retissant, il eut fallu une grande pression de la sous région pour que l’Uprona et son groupe acceptent de signer ces  accords jusqu’à y mettre des réserves. De même, ce parti et son groupe s’étaient catégoriquement et farouchement opposés à la constitution post transition de tel point que le vice président de la république Alphonse Marie Kadege soit limogé. Actuellement l’Uprona crie haut et fort : « Ne touchez pas aux accords d’Arusha, ne touchez pas à ma constitution post transition SVP !!! ». Quel virage de 180°!!!

Deuxième paradoxe :

Pendant la campagne électorale de 2005, pour disqualifier le CNDD FDD, le parti Sahwanya FRODEBU propageait des rumeurs et des tracs dans l’électorat hutu, disant que le CNDD-FDD est à majorité tutsi, que le CNDD-FDD a des liaisons ioniques avec le FPR-Inkotanyi du Rwanda etc… Ce comportement du FRODEBU corroborait avec les déclarations du PA AMASEKANYA comme quoi le FRODEBU est un  parti des génocidaires  et anti tutsi. Actuellement le  FRODEBU crie haut et fort que les tutsi sont  en danger et se comporte « imparfaitement » comme un partenaire privilégié de PA AMASEKANYA. Ouah, on croira que Léonce Ngendakumana et Diomède Rutamucero sont sur les mêmes longueurs d’ondes !!!

Troisième paradoxe :

S’adressant à une foule des Bagumyabanga au stade Prince Louis Rwagasore, Hussein Radjabu alors président du parti de l’aigle a dit « gahanga, uzokwicwa n’akarimi kawe !! ». C’était une sorte de menace et de mise en garde à l’encontre de la radio RPA et à son patron Alexis Sinduhije suite à sa campagne médiatique anti Radjabu  où Sinduhije avait juré de le faire tomber coûte  que coûte. Chose promise, chose faite, Radjabu est maintenant moine dans un grand monastère de Musaga (prison centrale de  Mpimba). Actuellement, C’est curieux  d’entendre Sinduhije crier haut et fort que l’emprisonnement de Radjabu, injuste et non fondé, caractérise et prouve les harcèlements des opposants politiques au Burundi. Quel changement d’opinion !!!

Quatrième paradoxe :

Certains politiciens de l’opposition burundaise sont mentionnés dans le rapport S/2011/738 du Groupe d’Experts du Conseil de Sécurité de l’Organisation des Nations Unies (ONU) rendu public le 2 décembre 2011, qui a révélé leur implication directe dans des manœuvres visant à déstabiliser le Burundi et la sous-région. Sans surprise, ces politiciens incriminés ont réfuté le contenu de ce rapport jusqu’à déclarer que ces experts étaient corrompus par le service national de renseignement burundais. Actuellement, ces mêmes politiciens crient haut et fort en affirmant que le contenu du câble du BNUB sur la distribution d’armes est exact. Cela illustre que tant que le rapport envoyé à New York vise le pouvoir de Bujumbura, ces politiciens montent au créneau pour brailler « n’abambwe, n’abambwe » (qu’il soit crucifié, qu’il soit crucifié). Mais si le rapport de l’ONU épingle ces politiciens, ils vitupèrent contre son contenu en tonnant « il est faux et archifaux. »  Quel paradoxe !!! Tant qu’on y est, juste une question, entre le rapport S/2011/738 du Groupe d’Experts du Conseil de Sécurité de l’Organisation des Nations Unies et le câble du BNUB, lequel est plus fiable ?

Hassan Ngendakumana

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher